Louvre Abou Dhabi: les Émirats lancent les célébrations

Un concert mêlant mélodies orientales et occidentales sous... (PHOTO AFP)

Agrandir

Un concert mêlant mélodies orientales et occidentales sous la baguette du célèbre pianiste d'origine allemande Christoph Eschenbach a lancé les célébrations en prélude à l'ouverture du Louvre d'Abou Dhabi.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Abou Dhabi

Les Émirats ont lancé les célébrations en prélude à l'ouverture du Louvre d'Abou Dhabi avec un concert mêlant mélodies orientales et occidentales sous la baguette du célèbre pianiste d'origine allemande Christoph Eschenbach.

Ce spectacle, placé sous «le signe de la paix», est le premier d'un programme culturel franco-émirati préparé en vue de l'ouverture du musée lié au célèbre établissement parisien, attendue pour la fin de l'année.

Il a réuni mercredi soir dix musiciens émiratis, habillés de la traditionnelle robe du Golfe et jouant d'instruments orientaux, dont le Oud, avec 120 musiciens du Gustav Mahler Jugendorchester, un orchestre de jeunes talents européens basé à Vienne.

«L'idée était qu'ils jouent leur propre musique pendant que nous jouons la nôtre. Ainsi, nous avons choisi une mélodie originale inspirée de la culture des Emirats», a expliqué le compositeur Fathallah Ahmed.

Christoph Eschenbach s'est félicité de la prochaine ouverture du musée, «une importante étape dans la reconnaissance mondiale de l'art».

Pour ce chef d'orchestre et pianiste, né durant la Deuxième Guerre mondiale et dont le père était un activiste antinazi, le Louvre d'Abou Dhabi cristallise «l'idée d'universalité» et jette un pont «inter-religieux». «C'est ainsi que le monde, espérons-le, peut avancer vers la paix et lutter, sans armes mais avec l'arme de l'art, contre les guerres», a-t-il indiqué à l'AFP.

La composition française de la soirée a été signée par la pièce Once Upon a Time, créée par Bruno Mantovani.

Aucune date officielle n'a jusqu'à présent été annoncée pour l'inauguration du Louvre d'Abou Dhabi, qui s'étendra sur 64 000 m2.

«L'objectif est qu'il puisse ouvrir en décembre 2016», avait indiqué en janvier l'ancien ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. «Le bâtiment sera remis aux Émiratis en juin-juillet et ensuite il y aura l'installation des collections», avait-il ajouté au cours d'une visite sur le site du musée.

«Le mariage entre le dôme, la lumière et l'eau va en faire un des plus beaux musées du monde», avait-il souligné en louant la coopération franco-émiratie pour la réalisation du projet.

Le dôme de 180 mètres diamètre et composé de pièces d'aluminium et d'acier inoxydable en forme d'étoiles a été achevé en septembre dernier. Sa structure métallique laisse filtrer une lumière subtile évoquant les ombres mouvantes des palmeraies.

Paris et Abou Dhabi ont signé en 2007 un accord sans précédent pour 30 ans portant sur la conception et la mise en oeuvre par l'Agence France-Muséums du Louvre aux Émirats.

Cet accord représente au total un milliard d'euros, auquel il faut ajouter 500 millions d'euros pour le coût estimé de la construction du musée, conçu par l'architecte Jean Nouvel.

Le Louvre d'Abou Dhabi a vocation à devenir un musée universel du monde arabe et présentera des oeuvres allant de l'Antiquité à nos jours. Il devrait notamment exposer des chefs d'oeuvre de Léonard de Vinci, Vincent Van Gogh, Claude Monet, Henri Matisse et Andy Wahrol prêtés par 13 musées français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer