L'archéologie au Québec au musée Pointe-à-Callière

Des pointes de flêche et des fragments d'un... (Photo PC)

Agrandir

Des pointes de flêche et des fragments d'un collier en cuir et de cuivre

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le musée Pointe-à-Callière de Montréal présentera sa nouvelle exposition, Fragments d'humanité, à compter du 16 février, et il s'agit du premier événement consacré spécifiquement à l'archéologie québécoise.

Environ 350 pièces seront exposées pour marquer les cinquante ans des découvertes archéologiques dans la province.

Le musée mentionne entre autres sa « pièce vedette », une pirogue datant du 15e siècle qui a été repêchée dans la région de Lanaudière dans les années 1980. C'est la pièce la mieux conservée parmi les rares pirogues amérindiennes qui existent encore au Québec, selon le musée.

Les visiteurs pourront également admirer d'autres épaves de bateaux, dont le Elizabeth and Mary, le Machault, l'Auguste, l'Empress of Ireland et le Lady Sherbrooke.

Le musée revisite en partie l'histoire du Québec, dont les échanges et le commerce entre les Européens et les Autochtones, la vie quotidienne au 18e et 19e siècle, ainsi que l'archéologie subaquatique.

Les articles ont été prêtés par une dizaine d'organisations, dont Parcs Canada, le ministère de la Culture du Québec, la Ville de Montréal, et l'Institut culturel Avataq. Plusieurs pièces sont présentées pour la première fois.

Fragments d'humanité se déroulera jusqu'en janvier 2017 et elle pourrait être présentée plus tard à Québec et ailleurs au Canada.

À la Nuit blanche de l'événement Montréal en lumière, le samedi 27 février, les visiteurs pourront assister à l'exposition gratuitement de 20 h à 2 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer