Ai Weiwei trouve des puces espion dans son studio

Ai Weiwei... (PHOTO ANDY WONG, ARCHIVES AP)

Agrandir

Ai Weiwei

PHOTO ANDY WONG, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pékin

L'artiste dissident chinois Ai Weiwei a trouvé plusieurs appareils d'écoute dissimulés dans son studio de Pékin, après son retour d'Allemagne, a confirmé son ami Liu Xiaoyuan.

M. Ai n'a pu être joint pour commenter, mais il a publié sur son compte Instagram des photos de puces trouvées dans des prises électriques. Il a également publié une vidéo où l'on voit quelqu'un faire exploser des feux d'artifice dans un seau de métal posé près d'un micro. «Avez-vous entendu», a écrit l'artiste dans les commentaires.

Ai Weiwei dérange les autorités chinoises avec ses critiques directes du Parti communiste et de son gouvernement. Il a brièvement été emprisonné en 2011 et relâché après 81 jours. Les autorités ont confisqué son passeport et ne le lui ont rendu que quatre ans plus tard, en juillet dernier.

Depuis, l'artiste est plus discret avec ses critiques. Il s'est rendu en Allemagne et en Angleterre cet été, mais il est de retour à Pékin pour voir sa mère, Gao Ying.

Mme Gao a dit à la radio Libre Asie qu'elle soupçonnait que les appareils d'écoute avaient été installés par les autorités chinoises il y a quatre ans, lorsque le studio de l'artiste a été saccagé par les autorités. M. Ai est lui-même sous étroite surveillance depuis sa libération en 2011.

Dans les médias sociaux, M. Liu a affirmé que M. Ai avait trouvé les puces en rénovant son studio.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer