Art numérique: le lac Meech

La Québécoise Marilène Gaudet et le Britannique Sam Meech présentent On... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

La Québécoise Marilène Gaudet et le Britannique Sam Meech présentent On est tous un groupe d'ami(e)s ici, l'une des huit oeuvres conçues par 13 artistes dans le cadre du projet Espace commun ? dans le Quartier des spectacles.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

L'artiste britannique Sam Meech aime la pêche au filet. Il en a tendu un grand dans le Quartier des spectacles, et avec l'aide de sa cocapitaine Marilène Gaudet, il présente On est tous un groupe d'ami(e)s ici, l'une des huit oeuvres conçues par 13 artistes dans le cadre du projet Espace commun ?.

L'artiste britannique Sam Meech... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

L'artiste britannique Sam Meech

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

L'art numérique et le tricot. Peut-on imaginer deux disciplines plus opposées ? Détrompez-vous. Les interfaces et interconnexions du monde moderne ne sont que de nouvelles façons de tricoter, de tisser, d'enchevêtrer.

Et c'est qu'ont fait le Britannique Sam Meech et la Québécoise Marilène Gaudet dans le cadre du projet Espace commun ? dans le Quartier des spectacles. Leur oeuvre On est tous un groupe d'ami(e)s ici se divise en trois façons de décliner des liens entre le tricot et la technologie, entre les gens, l'espace urbain et leur représentation iconographique.

« Je viens d'un milieu où l'industrie textile était importante, explique Sam Meech. Je travaille plutôt en art numérique, mais en venant ici la première fois, j'ai cherché tout de suite à voir ce qui se faisait en art textile et j'ai rencontré Marilène. »

Ils sont d'abord allés à la pêche dans le Quartier des spectacles, interviewant policiers, touristes, étudiants manifestants, artistes et autres passants qui leur ont parlé d'eux, du quartier et des arts. 

« L'idée était ensuite de trouver des images traduisant les expériences et les idées des gens, note Sam Meech. C'est un véritable travail de collaboration que nous avons réalisé, nous deux, mais avec les gens du quartier aussi. »

Ils en ont tiré une « onde tricotée réactive », Crossed Lines, que les visiteurs peuvent écouter dans une cabine téléphonique située à la place de la Paix. Ils peuvent même participer en laissant un message.

Le film-tricot Ceci n'est pas un spectacle est projeté sur le Centre de design de l'UQAM et reprend, pour sa part, les entrevues réalisées avec les usagers du QdS sous forme graphique tricotée.

Enfin, 14 oriflammes sont exposées dans les rues et une dizaine de boutiques montrent en vitrine des oeuvres issues également des rencontres qui ont eu lieu dans le QdS.

« Je crois que notre travail se fond bien dans le paysage urbain du Quartier des spectacles. Il y a un côté émotif aussi avec le tricot, les gens veulent toucher. C'est très intéressant de voir la réaction des gens. », dit Marilène Gaudet.

Sam Meech et Marilène Gaudet travaillent à ce projet depuis un an. Les autres artistes québécois sont Daniel Iregui, Michel de Broin, Darsha Hewitt, Nelly-Ève Rajotte, Sébastien Pierre et Daniel Canty. Une présentation aura lieu samedi au Centre Phi à ce sujet.

Espace commun ? est une coproduction de l'ONF, du Quartier des spectacles et de Mutek. Le projet s'inscrit dans le vaste programme Culture de l'Union européenne. À part Sam Meech, des artistes de l'Allemagne, du Danemark, de la Suède, de la Russie et de la Nouvelle-Zélande exposent leur travail à Montréal dans le QdS.

Des visites guidées sont organisées aujourd'hui à 19 h, ainsi que les 3, 8 et 15 octobre, mais il faut réserver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer