Le Broad Museum inauguré à Los Angeles

Le bâtiment, situé au centre de la ville... (PHOTO AP)

Agrandir

Le bâtiment, situé au centre de la ville dans le quartier de Downtown, fait face au Musée d'art contemporain de Los Angeles (Moca) et surtout au spectaculaire et ondulent Disney Hall de Frank Gehry.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Le couple de philanthropes Eli et Edythe Broad ont inauguré mercredi à Los Angeles un musée d'art contemporain destiné à servir d'écrin à leur collection, dernier ajout à la scène artistique vibrante de Los Angeles. Le bâtiment ouvrira ses portes au grand public dimanche et sera gratuit.

«Nous voulions partager notre collection avec le public le plus large possible et que personne ne vienne pas parce qu'il ne peut pas payer l'entrée», a expliqué à l'AFP Eli Broad, 82 ans et qui a engrangé dans l'immobilier une fortune estimée à 7 milliards $ par le magazine Forbes.

Le bâtiment blanc en forme de grillage ou d'alvéoles étirées conçu par le cabinet d'architecte vedette Diller Scofidio + Renfro abrite les 2000 pièces de la collection du couple débutée il y a cinq décennies, et qui comporte de grands noms de l'art d'après-guerre, dont beaucoup de Jeff Koons ou de la photographe Cindy Sherman.

«L'art contemporain a été un apprentissage», «il est devenu une addiction», raconte M. Broad, qui dit que lui et sa femme ont d'abord acheté des pièces plus anciennes avant de se tourner vers les artistes les plus récents.

«La première pièce que nous avons achetée était un dessin de Van Gogh», souligne-t-il, mais ils ont ensuite voulu se tourner vers «les artistes de notre temps».

Le bâtiment, qui a coûté 140 millions $, vient compléter une scène artistique foisonnante à Los Angeles. Situé au centre de la ville, dans le quartier de Downtown, il fait face au Musée d'art contemporain de Los Angeles (Moca) et surtout au spectaculaire et ondulent Disney Hall de Frank Gehry.

Les galeries d'exposition d'un blanc clinique, éclairées par un toit laissant passer la lumière du jour, sont réparties sur deux étages. Par ordre chronologique, on y découvre les oeuvres de Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Cy Twombly, Roy Lichtenstein, Ed Ruscha, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Takashi Murakami...

Les artistes les plus récents comprennent la peintre Julie Mehretu ou le photographe Andreas Gursky, tous deux amateurs de formats géants et d'abstraction.

Des choix d'artistes que certains critiques comme celui du New York Times jugeaient conformistes mais que devrait plébisciter le public de Los Angeles, qui ces dernières années a vu l'offre artistique de sa ville se diversifier, s'amplifier, au point d'en faire ce que beaucoup considèrent désormais comme le principal pôle artistique de la ville face à la mégalopole new-yorkaise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer