New York, galerie à ciel ouvert

En perpétuelle évolution, New York renouvelle constamment son parc d'oeuvres... (PHOTO FOURNIE PAR L'ARTISTE FRANÇAIS JR)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR L'ARTISTE FRANÇAIS JR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Destination New York
Destination New York

Pour tout savoir sur la grosse pomme, consultez notre dossier sur New York. »

Sur le même thème

Yves Schaeffner

COLLABORATION SPÉCIALE

La Presse

En perpétuelle évolution, New York renouvelle constamment son parc d'oeuvres d'art public. Top 10 des pièces les plus intéressantes à voir ce printemps.

CENTRAL PARK

De la sculpture hallucinée d'Alice au pays des merveilles au Turtle Pond (un petit étang où pataugent des milliers de tortues), Central Park est à longueur d'année un endroit féérique. C'est encore plus vrai ce printemps, alors que huit installations et performances sont présentées chaque week-end. Dans le lot, on peut écouter un orchestre voguant sur un étang dans un bateau islandais, se refléter dans une grosse boule en acier inoxydable ou suivre des acteurs qui recréent, en costume, certaines scènes de films, tels Bullets Over Broadway ou The Royal Tenenbaums.

Jusqu'au 20 juin

Consultez le site de Central Park (en anglais) www.centralparknyc.org

Un des 14 marcheurs de JR... (PHOTO FOURNIE PAR L'ARTISTE) - image 2.0

Agrandir

Un des 14 marcheurs de JR

PHOTO FOURNIE PAR L'ARTISTE

Mirror Labyrinth NY, de Jeppe Hein... (PHOTO JAMES EWING, FOURNIE PAR LE BROOKLYN BRIDGE PARK) - image 2.1

Agrandir

Mirror Labyrinth NY, de Jeppe Hein

PHOTO JAMES EWING, FOURNIE PAR LE BROOKLYN BRIDGE PARK

AUX QUATRE COINS DE LA VILLE

Plus tôt cette année, le New York Times a demandé à l'artiste français JR de réaliser une oeuvre pour son magazine hebdomadaire. Le résultat ? Un gigantesque portrait d'un marcheur collé à même le sol en face du Flatiron Building. Outre cette immense pièce, l'artiste français a placardé des images de 14 autres marcheurs aux quatre coins de la ville. L'occasion de découvrir les cinq arrondissements. 

Situez les emplacements sur une carte (en anglais) http://tinyurl.com/mb2yar5

BROOKLYN BRIDGE PARK

Jeppe Hein a pris possession du parc du Brooklyn Bridge et y a installé trois pièces toutes plus ludiques les unes que les autres. Il y a Appearing Rooms où des jets d'eau sortis du sol créent des murs d'eau temporaires. Mirror Labyrinth NY se compose d'une forêt de miroirs qui font écho à la forêt d'immeubles à l'horizon. Enfin, l'artiste danois a installé 16 bancs aux formes toutes plus folles les unes que les autres.

Jusqu'au 17 avril 2016

Consultez le site de Public Art Fund (en anglais) http://www.publicartfund.org

HIGH LINE 

L'ancienne ligne de chemin de fer transformée en parc aérien ne cesse de s'étendre. La balade toujours plus longue est de surcroit de plus en plus intéressante, vu les nombreuses oeuvres d'art qui s'y trouvent. Si les cubes de béton d'Adrian Villar Rojas sont pour le moins conceptuels, tous les passants semblent fascinés par la «fontaine» de Ryan Gander. Et pour cause: un jet d'eau sort de la bouche d'un buste de sa femme, nous invitant à boire directement de ses lèvres.

Jusqu'en mars 2016

Consultez le site du High Line (en anglais) http://art.thehighline.org

ROCKEFELLER CENTER

Après Jeff Koons, c'est au tour du Britannique Thomas Houseago de prendre possession de la plaza du Rockefeller Center. Ce dernier y a installé cinq immenses masques. La sculpture a été positionnée de façon à ce que l'on puisse se réfugier derrière les masques et observer la ville à travers leurs yeux.

Jusqu'au 12 juin

Consultez le site de Public Art Fund (en anglais) http://www.publicartfund.org

La sculpture Hello Kitty de Sebastian Masuda... (PHOTO FOURNIE PAR LE HAMMARSKJOLD PLAZA) - image 3.0

Agrandir

La sculpture Hello Kitty de Sebastian Masuda

PHOTO FOURNIE PAR LE HAMMARSKJOLD PLAZA

HAMMARSKJOLD PLAZA

Mesurant près de trois mètres de haut, la sculpture translucide du plus kawaii des chats (Hello Kitty) est l'oeuvre de l'artiste japonais Sebastian Masuda. Ce dernier se balade de ville en ville avec ses oeuvres qu'il remplit d'objets locaux. Dans cinq ans, ces 20 sculptures réalisées aux quatre coins du monde seront réunies pour la première fois à Tokyo à l'occasion des Jeux olympiques de 2020.

Jusqu'au 13 septembre 

Consultez le site du Hammarskjold Plaza http://hammarskjoldplaza.org

MADISON SQUARE PARK

Intrigante, l'installation Fata Morgana de l'artiste d'origine cubaine Teresita Fernández consiste en une série d'étranges miroirs installés à quelques mètres du sol et sous lesquels on peut déambuler dans Madison Square Park. Ces sculptures tiennent quelque peu du mirage et reflètent la végétation changeante au gré des saisons. 

Jusqu'en 2016

Consultez le site du Madison Square Park (en anglais) http://www.madisonsquarepark.org

SOCRATES SCULPTURE PARK

Située à Long Island City, la nouvelle installation d'Agnes Denes, The Living Pyramide, est une pyramide végétale de plus de neuf mètres de haut. Les New-Yorkais ont été invités à planter de la végétation sur cette pyramide vivante. L'artiste s'était fait connaître à New York en semant un champ de blé au pied des défuntes tours jumelles du World Trade Center en 1982.

Jusqu'au 30 août

Consultez le site du Socrates Sculpture Park (en anglais) http://socratessculpturepark.org/exhibition/pyramid/

CONEY ISLAND

Le galeriste et ex-directeur du Museum of Contemporary Art of Los Angeles, Jeffrey Deitch, a invité quelques légendes du graffiti, dont Lady Pink, Daze, Swoon et Mister Cartoon, à prendre possession de murs à Coney Island, à quelques mètres du célébrissime parc d'attractions, pendant tout l'été.

Jusqu'en septembre

Consultez la page Facebook du Coney Art Walls (en anglais) www.facebook.com/coneyartwalls

Un des château d'eau de Tom Fruin... (PHOTO FOURNIE PAR TOM FRUIN) - image 4.0

Agrandir

Un des château d'eau de Tom Fruin

PHOTO FOURNIE PAR TOM FRUIN

BROOKLYN

Complètement au sud et au nord du Brooklyn Bridge Park, deux châteaux d'eau composés de centaines de morceaux de plexiglas illuminent de jour comme de nuit le bord de l'East River. Hyper colorées, les créations de Tom Fruin évoquent quelque peu les toiles de Mondrian. 

334 Furman Street et 20 Jay Street

Situez les installations sur une carte http://cartelpplus.lapresse.ca/20150522_214329.html

Consultez le site de Tom Fruin (en anglais) http://www.tomfruin.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer