Les couples imaginaires: l'art contre l'homophobie

Le photographe Olivier Ciappa a réuni des personnalités... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

Le photographe Olivier Ciappa a réuni des personnalités pour former le temps d'une photo des couples homosexuels imaginaires, comme celui du comédien Claude Legault et du journaliste Patrick Lagacé.

Photo: David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les alliés s'exposent veut dénoncer les ravages causés par l'homophobie en montrant de l'amour et du bonheur. Organisée dans le cadre de la Journée contre l'homophobie, l'expo se décline en deux volets: une vingtaine de photos au complexe Desjardins et une installation multimédia au MBAM.

L'exposition Les couples imaginaires vaut le détour. Pour l'amour qui se dégage des photos d'Olivier Ciappa et pour l'effet de surprise qu'elles provoquent.

Ces couples imaginaires, ce sont des paires formées de personnalités du milieu des arts, «unies» le temps d'une photo. Une réalisation d'Olivier Ciappa, à laquelle ont collaboré Monique Giroux et Dany Turcotte.

Parmi les couples imaginaires qui se sont prêtés au jeu, citons l'acteur Claude Legault et le journaliste de La Presse Patrick Lagacé, la chanteuse Mitsou et la comédienne Sophie Lorain, l'animateur Philippe Fehmiu et le chanteur Dan Bigras, les actrices Micheline Lanctôt et Andrée Lachapelle, et le grand patron de Juste pour rire Gilbert Rozon et le poète Jean-Paul Daoust.

Florence K et Évelyne de la Chenelière, «qui ne s'étaient jamais vues», se sont retrouvées nues dans une baignoire, relate Monique Giroux. Une belle photo, pleine de tendresse, tout comme celle de l'animateur Guy A. Lepage blotti, enfoui, dans les bras de Dany Turcotte, dans un lit.

«Dans le milieu des artistes, nous sommes choyés, il y a une grande ouverture d'esprit, alors ça n'a pas été trop compliqué de convaincre des artistes», dit Monique Giroux.

Dans le milieu du sport, si Olivier Ciappa a réussi à convaincre plusieurs vedettes françaises de s'associer à son projet, cela a été une autre paire de manches de convaincre des personnalités québécoises, raconte Dany Turcotte.

«On a essayé de trouver «un partenaire», si l'on peut dire, à David Testo, le joueur de soccer qui a rendu publique son homosexualité, mais les cinq sportifs qu'on a contactés ne nous ont pas répondu», confie-t-il.

Des couples en histoire de l'art

En parfaite résonance à ces Couples imaginaires, le MBAM et la compagnie Les deux mondes ont créé l'exposition Tomber dans l'oeil, qui réunit des portraits de la collection de tableaux québécois et canadiens. Grâce à un audioguide, on peut découvrir l'histoire reliant ces tableaux, histoire écrite par l'auteur de théâtre Sébastien Harrisson.

L'expérience de Tomber dans l'oeil ne s'arrêtera pas à Montréal. La directrice et conservatrice en chef du MBAM, Nathalie Bondil, explique que cette exposition sera présentée ailleurs au Québec et fera des petits en Amérique.

Une idée d'Olivier Ciappa

Le photographe français Olivier Ciappa vit avec son compagnon Guillaume et leur petite fille. En 2012, quand la France a vécu une vague d'homophobie, à l'époque d'un projet de loi officialisant le mariage gai, Olivier Ciappa a voulu montrer au monde que sa famille homoparentale était la meilleure preuve que l'amour allait au-delà des conventions et d'une morale d'un autre temps.

«À l'époque, il y avait beaucoup d'agressions et de violences en France contre les gais, les lesbiennes et les transgenres, dit-il. J'ai pris une photo avec mon partenaire et ma fille pour montrer que les familles homoparentales font aussi partie de la réalité. La photo a rapidement été reprise, même sur des t-shirts lors des manifestations en faveur du mariage pour tous. Finalement, à la suite de ça, j'ai décidé de faire des photos de couples imaginaires, avec des personnalités publiques, célèbres en France, du cinéma, de la chanson, de la politique ou des sportifs.»

Parmi ces personnalités, il y avait les chanteuses Lara Fabian et Jenifer, la joueuse de tennis Marion Bartoli, l'actrice américaine Eva Longoria, les actrices françaises Mathilde Seigner et Mélanie Laurent, et les humoristes Kyan Khojandi et Élie Semoun.

Olivier Ciappa a fait poser ces vedettes pour créer des photos de grande complicité et de tendresse qui permettraient de faire baisser les tensions et surtout de faire comprendre aux Français que le débat avait pris des proportions inacceptables.

Couples imaginaires a été adaptée au Pérou, en Espagne, en Allemagne, au Brésil et en Slovaquie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer