Mandela entrera au Musée de cire de Rome

Réalisée par l'artiste romaine Francesca Romana Di Nunzio,... (Photo: AFP)

Agrandir

Réalisée par l'artiste romaine Francesca Romana Di Nunzio, la sculpture de l'homme qui a lutté contre l'apartheid sera achevée dans un peu plus d'un mois.

Photo: AFP

Agence France-Presse
Rome

Nelson Mandela, décédé le 5 décembre 2013, s'apprête à rejoindre le Musée de cire de Rome, avec une statue qui le montre à l'époque où il était président de l'Afrique du Sud (1994-1999).

Réalisée par l'artiste romaine Francesca Romana Di Nunzio, la sculpture de l'homme qui a lutté contre l'apartheid sera achevée dans un peu plus d'un mois, a indiqué à l'AFP Fernando Canini, directeur du Museo delle Cere.

«Nous avons souhaité montrer Nelson Mandela souriant mais pas trop car ce fut une personne qui a beaucoup souffert dans sa vie», a ajouté M. Canini qui a accueilli le jour de la mort de Madiba la réplique du pape François dans son musée.

«C'est un visage pas particulièrement difficile à modeler, avec les spécificités des traits africains», a précisé Mme Di Nunzio qui a réalisé plusieurs sculptures pour le musée romain.

Encore en phase d'élaboration, et privée de cheveux, la statue du dirigeant sud-africain disparu à l'âge de 95 ans sera exposée à côté de celles d'hommes d'État aux parcours différents tels Benito Mussolini, ou encore Vladimir Poutine.

«J'ai la chance de sculpter un personnage qui, au-delà d'être simplement célèbre, avait une vision de l'Humanité à laquelle on ne peut qu'adhérer. Donc je suis doublement contente», a souligné la sculptrice qui s'est aidée d'une dizaine de photos de Nelson Mandela afin de réaliser la tête.

Le buste d'argile sera ensuite passé au four et moulé dans un mélange de silicone et de cire que le maquilleur sera en charge de finaliser. Les mains, calquées sur celles d'une personne ayant le même gabarit que Mandela, suivront un procédé similaire. Le tout sera assemblé sur un corps de bois et résine qui sera habillé par un costume.

«D'un poids avoisinant les 20 kilos, les statues représentent un coût de près de 15 000 euros (22 300 $) qui varie en fonction des cheveux, dents, barbes ou encore vêtements utilisés pour les compléter», a expliqué Fernando Canini qui compte sur cette statue pour recevoir de nouveaux visiteurs.

Nelson Mandela, une fois présenté, le musée romain pourra s'atteler à sa nouvelle création. «Nous travaillons sur le pilote de Formule 1 Kimi Räikkönen», a indiqué le directeur du musée.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer