Marina Picasso regrette le manque d'intérêt pour ses tableaux

Marina Picasso pose à côté du tableau Palette... (Photo: AFP)

Agrandir

Marina Picasso pose à côté du tableau Palette et Tête de Taureau, peint en 1938.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

La vente aux enchères de deux tableaux de Picasso appartenant à Marina Picasso a rapporté 5,2 millions d'euros jeudi soir mais la petite-fille de l'artiste a regretté qu'il n'y ait «pas eu d'emballement», la somme étant destinée à des causes humanitaires.

C'était la première fois que Marina Picasso, petite-fille de la  danseuse Olga Khokhlova, la première épouse du peintre, recourait aux enchères publiques pour vendre un tableau de son grand-père. La fille de Paulo, fils de Picasso, a déjà cédé des oeuvres de gré à gré à des particuliers.

La dispersion des deux toiles était organisée par la maison Sotheby's dans le cadre d'une vente d'art impressionniste et moderne à Paris. Les enchères ont été très graduelles, très progressives pour les toiles du maître.

Femme assise en robe grise, portrait de Dora Maar en sphinx noir, dans une robe élisabéthaine, réalisé en août 1943, a été adjugé 3,793 millions d'euros (frais compris). Le montant est dans le haut de la fourchette des estimations qui étaient de 2,5 millions à 3,5 millions d'euros (hors frais).

Palette et Tête de Taureau, peinte en 1938, qui était estimée entre 1 million et 1,5 million d'euros (hors frais), est partie pour 1,393 million d'euros (avec frais).

Le président-directeur général de Sotheby's France Guillaume Cerutti «me dit que ce sont des bons prix. Mais c'est vrai que pour moi qui destine cela à des fins charitables, j'aurais voulu que cela marche encore davantage pour pouvoir donner davantage», a déclaré à l'AFP Marina Picasso, sexagénaire à l'élégance discrète.

«Il y a toujours une brève frustration. Tout a été bien fait. Sotheby's et moi avons fait de notre mieux. Après cela dépend de la générosité des acheteurs. J'aurais souhaité qu'il y ait plus d'emballement au niveau humain, donc à ce niveau-là j'ai été un peu déçue», a expliqué Marina Picasso, interrogée dans les locaux de la maison d'enchères.

Le produit de la vente ira à des actions en faveur de l'enfance et l'adolescence en difficulté, causes chères à Marina Picasso, qui a eu une enfance difficile. Elle a elle-même cinq enfants dont trois ont été adoptés au Vietnam.

Les tableaux avaient été présentés à New York et Moscou avant la vente. Ils ont été adjugés «à des acheteurs de l'Europe au sens large», a indiqué à l'AFP M. Cerutti. L'acheteur du portrait de Dora Maar est un «collectionneur international de très haut niveau», a-t-il ajouté.

Sotheby's «augmentera le montant du résultat des deux enchères d'une partie de ses frais qui seront reversés à Marina Picasso pour ses actions humanitaires», a précisé M. Cerutti.

Pour Marina Picasso, «cette vente aux enchères est une expérience, un test». «Dans l'avenir je revendrai des choses pour continuer mes actions humanitaires. Je n'ai pas décidé encore sous quelle forme», a indiqué Marina Picasso qui a hérité de très nombreux tableaux de son grand-père.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer