• Accueil > 
  • Arts > 
  • Arts visuels 
  • > Art public dans le Quartier des spectacles: Stephen Schofield produira cinq sculptures 

Art public dans le Quartier des spectacles: Stephen Schofield produira cinq sculptures

Tout près de la rue Sainte-Catherine, devant l'entrée... (Photo fournie par l'artiste)

Agrandir

Tout près de la rue Sainte-Catherine, devant l'entrée de l'hôtel Hyatt Regency, sera installée la première pièce, Le figurant, très théâtrale, en deux morceaux: un comédien nu coulé en bronze et monté sur une chaise qui fera face à une metteure en scène, en position assise, dont il imite le geste.

Photo fournie par l'artiste

Partager

L'artiste Stephen Schofield a remporté le concours du Bureau d'art public de Montréal qui visait à réaliser une oeuvre pour l'installer, l'an prochain, dans le Quartier des spectacles.

L'annonce en a été faite ce jeudi matin par Élaine Ayotte, conseillère municipale responsable de la Culture à la Ville de Montréal. L'oeuvre sera installée rue Jeanne-Mance, entre le boulevard René-Lévesque et la rue Sainte-Catherine, une section actuellement en cours de rénovation, notamment pour placer des plateformes qui accueilleront l'oeuvre.

L'oeuvre de Stephen Schofield sera composée de cinq éléments distincts qui explorent la gestuelle de la main dans le domaine de l'art et du spectacle.

Les cinq pièces seront très différentes les unes des autres, certaines abstraites et d'autres figuratives, a expliqué M. Schofield, un professeur de l'UQAM.

Tout près de la rue Sainte-Catherine, devant l'entrée de l'hôtel Hyatt Regency, sera installée la première pièce, Le figurant, très théâtrale, en deux morceaux: un comédien nu coulé en bronze et monté sur une chaise qui fera face à une metteure en scène, en position assise, dont il imite le geste.

Sur la deuxième plateforme, plus au sud, La procession sera représentée par une grande sculpture humaine, sorte d'effigie de type stalinien, portée par un groupe d'enfants et évoquant les fêtes populaires ou «un tyran déchu exhibé comme un trophée».

Le troisième socle comprendra une oeuvre abstraite en aluminium, La cadence, suggérant des mains qui applaudissent ou les gestes d'un chef d'orchestre.

Intitulé Le théâtre intime, le quatrième élément sera constitué de deux grandes paires de mains dont les bouts des doigts seront percés de petits trous afin d'y faire pénétrer la lumière qui ressortira du moule vers le bas.

Enfin, le dernier élément baptisé Tenir en équilibre montrera une jeune fille se tenant en équilibre sur une main au bout d'une grande tige, au coin des artères René-Lévesque et Jeanne-Mance.

Né à Toronto, Stephen Schofield a étudié l'art à l'université Concordia dès 1976. Après avoir vécu en Europe et à New York, il s'est installé à Montréal où il enseigne la sculpture à l'UQAM depuis 1999. Deux de ses oeuvres sont installées dans des espaces publics à Montréal, dans le parc Jarry et à l'école Bois-Franc-Aquarelle, dans l'arrondissement Saint-Laurent.

« Pour le Quartier des spectacles, j'ai voulu développer une approche poétique par un programme narratif, en tissant une histoire entre les pièces », a expliqué l'artiste. « Votre oeuvre parle vraiment du Quartier des spectacles, a dit Élaine Ayotte, conseillère municipale responsable de la Culture à la Ville de Montréal. Notamment avec ses mains tendues et l'activité créatrice du quartier. Je suis fière que votre oeuvre soit installée dans un si beau lieu au centre-ville. »

L'oeuvre, qui a nécessité un budget municipal de 722 893 $ s'ajoutera aux 311 oeuvres d'art public de Montréal, possiblement en septembre 2014. Les cinq autres finalistes du concours étaient Valérie Blass, Michel de Broin, Louise Viger, Valérie Kolakis et David Armstrong-Six.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer