• Accueil > 
  • Arts 
  • > Le nouveau visage du Il Motore 

Le nouveau visage du Il Motore

Peu importe la période de l'année, la métropole a de quoi satisfaire tous les... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Photo: Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peu importe la période de l'année, la métropole a de quoi satisfaire tous les types de mélomanes. Chaque semaine, notre journaliste vous fait découvrir ce que Montréal a de mieux à offrir.

Fermée depuis la mi-août, la salle du Il Motore renaît ce soir sous la bannière du Ritz P.D.B. (pour Punks Don't Bend). L'espace de 225 places reprend du service dans un décor renouvelé, loin de l'élégance des grands hôtels (malgré son nom), avec un penchant bling «qu'on a voulu bien adapter à la clientèle».

Ouvert en 2008, l'établissement du quartier Parc-Extension a vu sa programmation se renouveler pour surprendre sans cesse les férus de musique alternative. En accueillant des artistes tels que Future Islands ou Mac DeMarco, sans oublier bon nombre de formations punk rock, la salle est devenue une solution de rechange à la Sala Rossa ou la Casa Del Popolo. Mais pour prospérer dans le monde des petites salles de spectacles, un changement de cap s'imposait pour le nouveau trio de partenaires.

«On voulait que le Ritz devienne un lieu emblématique pour la communauté culturelle», indique Thierry Amar, l'un d'entre eux. Ainsi, le bar du Ritz P.D.B. ouvrira dorénavant ses portes chaque jour, de 15 h à 3 h, dans une ambiance feutrée et plus chaleureuse que celle de l'ancienne salle, qui rappelait le garage qui s'y trouvait.

Pour sa soirée d'ouverture, le Ritz accueillera quatre DJ montréalais (Pas Cha, Cousins, Noah Bick et Brant Bortshart) ce soir, dès 21 h.

Concerts de rue

Les regroupements de gastronomie ambulante font maintenant partie des moeurs de la métropole. Cet été, toutefois, cette nouvelle tradition s'est accompagnée d'une multitude de concerts mettant en valeur la scène locale. Comme quoi gastronomie et musique locales font bon ménage. Le dernier rendez-vous entre DJ et restaurateurs se tient samedi, au coeur du quartier Villeray.

Samedi, de 12 h à 22 h, face au 244, rue de Castelnau Est

Kaytranada à la SAT

Depuis 2012, le réalisateur hip-hop longueuillois Kaytranada a réussi à propager sa musique bien au-delà du marché montréalais. En se démarquant des autres rappeurs avant-gardistes (Childish Gambino, DJ Lunice), le protégé du label XL Recordings est devenu l'espoir d'une génération de rappeurs québécois. Ses morceaux disco house feront bouillonner la SAT samedi, lors d'une soirée où il sera précédé par quatre autres figures montantes.

Samedi, à 22 h, à la Société des arts technologiques

Festival déjanté

Fidèle à ses habitudes, le festival Black & Blue déploie son grand carnaval de musique techno, transe et house jusqu'à mardi. Sa programmation ne compte pas moins d'une soixantaine d'activités, dont le traditionnel grand bal au Palais des congrès, dimanche soir. Cette année, les fêtards de l'événement principal seront entourés de projections tirées du film de science-fiction Metropolis et pourront, pour la première fois, se plonger dans une expérience immersive de leur choix grâce aux écouteurs fournis dans l'espace de la discothèque silencieuse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer