Week-end culturel à Toronto

OCAD University... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

OCAD University

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Il y a un peu de tout pour tous les goûts à Toronto, une ville éclatée, très multiculturelle et très diversifiée. La chroniqueuse Marie-Claude Lortie, grande amoureuse de la Ville reine, publie ces jours-ci son Carnet d'une urbaine à Toronto. Elle a préparé une balade de deux jours dans la culture à la torontoise.

JOUR 1

9h30 : OCAD University

On démarre la balade à l'angle des rues Queen West et McCaul, pour apercevoir l'immeuble sur pilotis multicolores de l'architecte et artiste Will Alsop. À moins d'être un étudiant qui veut aller à cette école ou de tomber sur la journée portes ouvertes, on ne peut pas visiter l'intérieur de cet immeuble surprenant. Mais on peut le regarder sous toutes ses coutures de l'extérieur.

Si on ne l'a pas encore fait, on prend un café au Red Eye Espresso, rue McCaul. Tranquillement, on se dirige vers la rue Dundas, où se trouve l'Art Gallery of Ontario, principal musée d'art de Toronto. Là, les grandes expositions se succèdent - en 2013-2014, on a présenté l'expo sur David Bowie, venue de Londres, ou alors les oeuvres d'avant-guerre de la collection Guggenheim - et les activités pour enfants sont nombreuses.

On remarque avant d'entrer la façade refaite par Frank Gehry. Pour le lunch, on peut aller au restaurant du musée ou alors sortir et marcher vers l'ouest, rue Dundas, vers le quartier chinois et Kensington Market. Recommandation: le petit troquet de tacos Seven Lives, rue Kensington.

www.ocadu.ca

www.ago.net

Le Lightbox... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le Lightbox

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

13h30 : Un film au Lightbox?

Le Lightbox est le nom donné à l'immeuble où sont regroupées les activités du Toronto International Film Festival, qui a lieu en septembre chaque année mais qui vit durant 12 mois grâce à une foule d'activités pour cinéphiles, comme des rétrospectives thématiques, des expositions ou de plus petits événements, tels le festival de films pour enfants ou celui pour adolescents appelé Next Wave Film Festival. Plusieurs salles de visionnement permettent de voir des films toute la journée. Un petit Antonioni avec ça? Ou un documentaire sur la photographe Vivian Meier?

http://tiff.net

18h : Bouchée et cocktail au Drake

Installé rue Queen West, où se trouvaient autrefois les galeries d'art contemporain les plus avant-gardistes, qui sont maintenant encore plus à l'ouest et plus au nord, cet hôtel conserve l'esprit culturel du quartier en proposant expositions et performances diverses. On y trouve un restaurant, un bar.

www.thedrakehotel.ca

Royal Ontario Museum... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Royal Ontario Museum

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

20h : Soirée en salle

Opéra, ballet, comédies musicales, les options sont nombreuses. Entre Lion King, 50 Shades of Grey the Musical, Chicago, Titanic, Toronto est la ville la plus Broadway du Canada, pas loin derrière New York et Londres, pour la présentation de ce type de spectacles.

Plusieurs grandes salles proposent des spectacles hyper variés. On cherche la programmation du vieux théâtre Royal Alexandra ou du Princess of Wales, plus moderne. Ou alors on regarde ce que produit la maison Mirvish (www.mirvish.com) très engagée du côté des comédies musicales d'esprit très américain.

Le coeur du quartier des théâtres est la rue King, à l'ouest de la rue Université, où on trouve aussi le Roy Thomson Hall, sorte de couronne toute vitrée, grande salle de concert de musique classique où joue l'orchestre symphonique de Toronto. Un peu plus loin, au coin des rues University et Queen, on découvre le Four Seasons Performing Center, où on peut voir du ballet ou des spectacles d'opéra, dont certains sont mis en scène par le cinéaste Atom Egoyan.

23h : Un verre au Gladstone Art Bar

Situé à quelques pas du Drake, le Gladstone est un autre hôtel qui privilégie la culture. D'ailleurs, toutes les chambres ont été aménagées par des artistes différents. Au Art Bar, on peut voir des spectacles d'humour, écouter de la musique, voir des performances... Un endroit sympathique où terminer une journée culturelle.

www.gladstonehotel.com

Power Plant Gallery... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Power Plant Gallery

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

JOUR 2

10h : Power Plant Gallery

Installée dans une ancienne centrale d'électricité au charbon, la Power Plant Gallery est un immense espace postindustriel consacré à l'art contemporain. Entrée gratuite grâce à une commandite de la BMO. On en profite pour marcher ensuite un peu sur le bord de l'eau, regarder les expos de photos extérieures de toute cette zone de front de lac appelée le Harbourfront Center, qui compte aussi un théâtre.

www.thepowerplant.org

11h30 : Un peu d'architecture

Toronto compte plusieurs immeubles d'architecture moderne intéressante, dont la faculté de pharmacie de l'Université de Toronto, située devant Queen's Park, sur le campus à l'angle des rues College et University. L'immeuble a été conçu par une équipe d'architectes qui comptait le célèbre Britannique Sir Norman Foster. Sa partie inférieure est toute vitrée et permet d'apercevoir des salles de classe suspendues, qui ressemblent un peu à des gélules.

Un peu plus à l'est et un peu plus au sud - mais ça se marche, ou alors ça se fait très bien en BIXI - , on peut aller jeter un coup d'oeil à Brookfield Place, angle Bay et Wellington, un immense complexe composé principalement de deux tours de bureaux, mais aussi d'anciens immeubles banquiers, intégrés au niveau du sol par la galerie Allen Lambert et un atrium spectaculaire, conçu par l'architecte espagnol Santiago Calatrava.

Aussi au menu, si on aime se balader à vélo ou en auto, on peut aller voir la façade du Royal Ontario Museum signée Daniel Liberskind. Rendu là, on peut manger à la Museum Tavern, en face du musée, rue Bloor. Je vous recommande le burger de thon.

14h : Le musée Gardiner

Ce n'est pas un musée d'art contemporain avant-gardiste, même si l'architecture moderne minimaliste élégante et aérienne donne cette impression. Il s'agit plutôt d'un des rares musées consacrés exclusivement à la poterie et à la céramique. Hyper intéressant pour les passionnés de cet art puisqu'on y trouve des pièces de poterie de toutes sortes de cultures, dont certaines très anciennes. Intrigant pour les autres puisqu'on se tient loin de l'artisanat et que certaines expositions explorent plutôt les frontières artistiques de ce médium.

www.gardinermuseum.on.ca

La galerie Daniel Faria... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse) - image 5.0

Agrandir

La galerie Daniel Faria

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

16h : Les galeries de la rue Dundas West

Toronto compte de nombreuses galeries d'art contemporain intéressantes. Rue Dundas West, entre Brock et Ossington, plusieurs se succèdent dans un bout de rue intéressant, façon Mile-End. Il y a la galerie Cooper Cole, ainsi que Loop, MKG 127, P|M, Le Gallery, Erin Stump Projects... Les artistes représentés sont variés, les styles différents. La marche est sympathique puisque cette rue, qui était autrefois le coeur du petit Portugal torontois, est maintenant un mélange de cafés et de restaurants modernes et de commerces traditionnels. N'oubliez pas de vérifier les heures d'ouverture des galeries avant d'aller vous y balader. La plupart sont fermées le dimanche et le lundi, parfois aussi le mardi. Et les galeries font des pauses entre deux expositions.

17h : La galerie Daniel Faria

Ici, dans cette galerie excentrée, située dans un ancien espace industriel bordant un quartier résidentiel, on a un peu le sentiment d'être à Berlin. Et si vous avez l'impression d'être au mauvais endroit en descendant la petite rue de ce quartier qu'on appelle Bloordale, c'est probablement parce que vous y êtes. Le nom du lieu est écrit très discrètement au bas de ce qui ressemble à une porte de garage blanche.

À l'intérieur, les expos se suivent, mais ne se ressemblent pas. La galerie représente des artistes renommés, sérieux, comme Douglas Coupland, peintre, sculpteur et écrivain de Vancouver. Si on contourne l'immeuble et qu'on va dans le fond de la cour arrière, il y a une autre galerie, Scrap Metal, totalement allumée. Un deux-dans-un. Et tant qu'à être dans le coin, on peut aller jeter un coup d'oeil à la galerie Mercer Union, rue Bloor, pas loin, mais un peu plus au nord, une autre galerie importante d'art actuel.

danielfariagallery.com

19h : Bouchée sur la rue College

Bouchée au Bar Isabel, à l'Enoteca Sociale ou au Grove, dans les rues College ou Dundas West. N'oubliez pas de réserver.

21h : The Royal Theater

Même en ces temps de Netflix, d'Apple TV, de DVD et autres cinémas maison, il y a de la place à Toronto pour quelques cinémas de répertoire, comme autrefois. Le Royal de la rue College, ouvert en 1939, est une institution de la petite Italie, un ancien cinéma art déco où on présente, en soirée surtout, des films d'auteur de jeunes cinéastes d'ici et différents festivals de cinéma un peu excentrés. Comme le festival de cinéma japonais ou encore un festival appelé le Found Footage Video Festival, où on présente des vidéos amateurs ou autres, mais obligatoirement trouvées dans des poubelles, boutiques d'antiquités ou dans des vide-greniers, un peu partout à travers le pays. Amusant!

www.theroyal.to




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer