• Accueil > 
  • Arts 
  • > Sur le divan avec Anne-Marie Cadieux 

Sur le divan avec Anne-Marie Cadieux

Anne-Marie Cadieux... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Anne-Marie Cadieux

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partager

Passionnée d'architecture, Anne-Marie Cadieux est pour la deuxième fois porte-parole des Portes ouvertes Design Montréal, qui se tiendront tout au long du week-end. Une occasion unique de rencontrer les architectes et les designers habituellement confinés à leur bureau. Ils donneront pendant deux jours un accès à leur travail à tous les néophytes.

«On rentre vraiment dans leur processus de création. Avant d'être porte-parole de l'événement, je n'avais jamais raté une édition», explique Anne-Marie Cadieux.

Parmi les activités les plus populaires cette année, on compte bien entendu la visite de Moment Factory, qui signe la conception de nombreux spectacles (Madonna, Cirque du Soleil), mais aussi celle du nouveau Planétarium.

«Le Planétarium va être ouvert gratuitement et les architectes qui l'ont conçu vont répondre aux questions du public. Même chose pour la nouvelle Bibliothèque du Boisé, qui va ouvrir officiellement ses portes pour l'occasion», précise la porte-parole.

Une centaine de bureaux seront ainsi ouverts à tous, même aux enfants, qui seront notamment ravis de créer leurs propres personnages chez Raplapla, un atelier-boutique de jouets et d'objets contemporains en tissu.

Autre option proposée au public, le circuit Luc Laporte, créateur décédé l'an dernier, à qui l'on doit le design intérieur de plusieurs institutions montréalaises.

«C'est un véritable hommage à Luc, qui a fait L'Express, Leméac, la SAT, Laloux et DentsuBos. Les propriétaires de 11 établissements vont nous recevoir et nous expliquer comment ç'a été créé», précise Anne-Marie Cadieux.

La comédienne se réjouit d'avoir elle aussi son propre parcours. «Lors de la dernière édition, ça m'a permis de découvrir le design industriel et j'ai adoré ça! Aujourd'hui, je vais commencer par aller dans le Mile-End, faire un tour à l'ancien restaurant-bar Lux, conçu par Luc Laporte, qui abrite maintenant les bureaux de Fly Studio. Puis je vais poursuivre chez Deux huit huit et aussi Feed, qui font du design graphique et de la conception web. Ensuite, dans le Mile-Ex, je vais visiter les bureaux d'Appareil Architecture et de La Firme, qui proposent aux gens de les aider dans le début d'élaboration de projets de maison», énumère-t-elle.

La comédienne sera dès le 31 mai sur les planches de la Cinquième Salle de la Place des Arts dans le cadre du Festival Transamériques dans L'homme Atlantique et La maladie de la mort , deux textes de Marguerite Duras mis en scène par Christian Lapointe. Elle sera également au grand écran en juin prochain dans Voyez comme ils dansent, un film de Claude Miller.

Avec qui échangerais-tu de carrière ?

Assurément avec Isabelle Huppert, qui a eu une carrière fulgurante à la hauteur de son talent, qui a joué tant de rôles extraordinaires depuis ses débuts. Encore aujourd'hui, à l'aube de la soixantaine, elle continue d'accumuler les projets audacieux à la scène comme au cinéma. Elle m'envoûte. J'adore aussi Tilda Swinton.

Qu'est-ce qui te fait rire dans la vie ?

Infoman, Will Ferrel et la joyeuse bande d'À la semaine prochaine, à la Première Chaîne.

Qu'est-ce qui t'a donné le goût de faire ce métier ?

L'envie d'être autre chose que moi-même. Je trouvais ça ennuyant de vivre dans mon siècle, d'être québécoise. Je voulais être toutes les femmes de toutes les époques! La littérature et le cinéma (mon père avait un cinéma) m'ont amenée à faire ce métier.

Un plaisir coupable ?

Je peux regarder une émission comme Say Yes to the Dress jusqu'au bout! Moi qui ne suis pas mariée et qui ne le serai vraisemblablement jamais, je n'ai pas d'attachement à ça, mais ça me fait assez rire. J'adore!

Le film qui t'a le plus marquée ?

Safe, de Todd Haynes, car c'est l'un des premiers grands rôles de Julianne Moore, qui n'était alors pas encore connue. C'est un film tellement étrange où elle incarne une fille allergique, mais on ne sait pas si c'est psychologique ou si c'est vrai. À voir!

Un rôle que tu aurais rêvé d'interpréter ?

La mère de Jessica Paré dans Mad Men. Je trouve que ç'aurait été bien que ce soit moi! Ils ont pris une comédienne formidable, mais britannique! Elle me fait penser à ma mère quand j'étais jeune. Sinon, Brenda dans Six Feet Under.

La série qui t'allume le plus en ce moment ?

J'ai beaucoup aimé Unité 9 et 19-2. Mais Girls a été la série qui est le plus sortie du lot. C'est un point de vue différent, avec un personnage féminin pas habituel et brillant. Ce n'est pas parfait, mais ça m'a vraiment allumée.

Une chanson que tu écoutes en boucle en ce moment ?

Depuis quelques jours, j'écoute Tout le monde en même temps de Louis-Jean Cormier. Son rythme me fait penser au printemps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer