• Accueil > 
  • Arts 
  • > La liste plus ultra de Rima Elkouri 

La liste plus ultra de Rima Elkouri

Partager

La Presse

Voici la liste plus ultra de notre chroniqueuse Rima Elkouri.

DVD

Ai Weiwei. Never Sorry.

Voilà un documentaire fascinant sur le combat pour la liberté d'expression du dissident chinois Ai Weiwei, à qui l'on doit le fameux Nid d'oiseau, le stade des Jeux olympiques de Pékin. Pour avoir défié la censure en utilisant les médias sociaux, le plus célèbre des artistes chinois a été battu, intimidé et emprisonné. Mais ce ne sera pas suffisant pour le faire taire.

CINÉMA

Inch'Allah

J'ai été à la fois bouleversée et séduite par ce très beau film d'Anaïs Barbeau-Lavalette. On y suit le naufrage de Chloé (Évelyne Brochu, fabuleuse), qui travaille dans la clinique d'un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie. Sans complaisance, la cinéaste pose un regard nuancé, poétique et sensible sur un conflit têtu et complexe. Au Cinéma du Parc aujourd'hui et demain.

MUSIQUE

Come Home to Mama

Martha Wainwright est une de nos plus grandes chanteuses. Je ne me lasse pas de sa voix doucement colérique, d'une intensité qui donne des frissons. Son quatrième album, Come Home to Mama, bien que différent des précédents dans ses arrangements (plus de clavier, moins de guitare), n'a pas déçu la fan en moi. Son interprétation de Proserpina, la dernière chanson écrite par sa mère Kate McGarrigle, emportée par un cancer en 2010, est magnifique.

REVUE

Urbania

Le dernier numéro de cette revue joyeusement irrévérencieuse est consacré aux anglos. La une donne le ton avec son bocal de «langues marinées, 100% têtes carrées». La journaliste Émilie Dubreuil discute de «Quebec bashing» avec Jan Wong, une anglophone passe 30 minutes dans le cabinet du ministre Jean-François Lisée, quatre anglos souverainistes participent à un souper de filles en français... Ludique et riche en contenu. En kiosque

LITTÉRATURE

Lointain souvenir de la peau

Russell Banks décrypte de façon brillante les perversions d'une société américaine paranoïaque. Il nous raconte le destin trouble d'un jeune de 21 ans, accro au porno virtuel, pris au piège par la police. Bracelet électronique à la cheville, ce kid est réduit à vivre sous un viaduc. Un livre où il est question d'exclusion, d'hypocrisie et d'hystérie dans une époque enivrée d'images.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer