La cote du public

Cotez cet événement en
survolant les étoiles

Patrimoine / science
Le 8 mars 2014
Patrimoine / science

COLLOQUE - EDGY REDUX

COLLOQUE - EDGY REDUX

Ouvert à tous, le Colloque Edgy sera composé de 6 interventions et une interview, sur le thème de Féminismes en Transition, à travers les thèmes de l'adaptation, la survie, le rique et la créativité.
Les interventions, chacune d'environ 20 minutes varieront entre présentations, lectures performatives et échanges animés entre artistes, universitaires et activistes.

Coordonnée pour une deuxième année de suite par Danielle Barkley, en collaboration avec Rébecca Lavoie, Miriam Ginestier et Andréa Rideout.

PROGRAMME - EDGY COLLOQUE: FÉMINISMES EN TRANSITION

10h30 - accueil, café, visites des tables du GIV, de La Centrale Galerie Powerhouse, du Studio XX et de Red Zone (a.d.), archives & réimpressions de leurs fanzines.

Matin (11h-13h): Incarner les transitions

Bloc 1: Fictionner les transitions (11h-12h)
- Femmes, théâtre et société: investir le politique pour une transmission féministe - Marie-Claude Garneau, Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent
- Brûler l'Histoire: création documentaire et mise en doute des savoirs normatifs - Mylène Bergeron et Philippe Dumaine (hybris.théâtre)

Bloc 2: Corps et identité en mouvement (12h-13h)
- I choose a thing and enter it - k.g Guttman
- « Le corps, ce réceptacle » ou « Mais c'est donc ben touché c'te question-là » - Anne Elizabeth Côté

Repas (13h-14h)

L'Après-midi (14h-16h): Des genres en mouvement

Bloc 3: Récits transpersonnels (14h-15h)
- Bearded lady, breasted male or genderfuck: Shifting meanings of gender markers in performance - Jack. E Dickinson
- Giant-Size Gender Issues: super heroes and trans feminism - Morgan Sea

Bloc 4: Conversation sur l'évolution sur l'art féministe et la communauté montréalaise de (3:00-4:00) avec Sheena Gourlay et Aimée Darcelle (15h-16h)

Nous remercions L'Institut Simone de Beauvoir.


BIOGRAPHIES

Aimee Darcel
Aimee Darcel commence la danse à 3 ans. Elle aime performer dans les comédies musicales. Son intérêt pour la politique et la survie a nourri chez elle une pratique artistique allant au delà de la danse. Son activité était le commerce de communauté créatif avec des projets activistes, comme le centre d'Elle Corazon, le centre d'art et de la santé féministe, l'Arterie boutique, les foires artisanales Rusty Plum / Mme Plume, le réseau collectif Crafty Poussin, le Café Esperanza, La salle d'attente, Blood Sisters, la Coalition de Zone Rouge, alerte rouge, alerte rouge et urbain Armour.

Anne Elizabeth Coté
Ayant découvert le théâtre très jeune, Anne Elizabeth Coté s'intéresse à l'aspect performatif comme moteur de créativité, comme opération cathartique, comme médium d'interaction et comme processus de symbolisation. Afin d'explorer ce medium, elle touche au mime et au clown et participe à divers ateliers comme État de présence avec Pol Pelletier ou Authentic Movement avec Jeremy Waller.

Jack E. Dickinson
Jack E. Dickinson est un queer de 40 ans et trans parent/professeur/étudiant/performeur/vivant et travaillant à Montréal. Co-fondateur de la troupe « «drag king » à Montréal, les Dukes of Drag, Jacky a souvent fusionné sa créativité avec ses intérêts académiques et activistes. Sa propre transformation sociale et physique de femme à genderqueer à homme à un 3e sexe, a inspiré nombreux de ses projets personnels.

Marie-Claude Garneau, Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent
Marie-Claude Garneau est comédienne, auteure et étudiante à l'université Concordia en Women's studies. Marie-Ève Milot et Marie-Claude St-Laurent sont comédiennes, auteures et codirigent le Théâtre de l'Affamée depuis 2009. Toutes les trois finissantes en interprétation de la cohorte 2005 de l'École de Théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, elles entreprennent leur recherche sur l'analyse féministe dans la sphère sociale et la dramaturgie et amorcent leur réflexion sur sa transmission en décembre 2012. Elles se découvrent un intérêt commun pour la Coalition de la Robe et développent ensemble une forme de représentation qui allie le discours académique et la fiction.

k. g. Guttman
k. g. Guttman est danseuse, artiste, professeure et actuellement candidate pour un projet de recherche dans le programme doctorant des arts de l'université de Leiden et du Roal Academy pour les arts, aux Pays-Bas. Durant les années 2008-2013, k. g. Guttman a été assistante de professeur dans le département de danse contemporaine à l'université Concordia, à Montréal.

Sheena Gourlay
Sheena Gourlay s'intéresse à l'art féministe, aux conditions de son émergence et de son évolution. Elle en a étudié les nouvelles problématiques et pratiques en art, elle s'intéresse également aux rapports entre les pratiques visuelles et celles des musées, et à l'articulation des discours féministes à l'art. Membre de la galerie La Centrale pendant plusieurs années, elle est professeure à temps partiel à l'Université d'Ottawa où elle enseigne la théorie féministe et, cette année, un cours sur les masculinités.

Morgan Sea
Morgan Sea est une artiste transsexuelle basée à Montréal. Ses performances, ses vidéos son travail d'écriture et sa pratique mêlent souvent l'imagination et la théorie queer pour créer des mythologies féministes trans. Morgan Sea est diplômée de l'Inter-Media Cyber-arts à l'Université Concordia. En utilisant une technologie accessible et une éthique de travail basée sur le «do it ourself» elle espère encourager une culture plus tangible et flexible pour les personnes trans de partout.

hybris.théâtre (Mylène Bergeron & Philippe Dumaine)
Fondée en 2010, hybris.théâtre est une jeune compagnie privilégiant une démarche à l'intersection de la pratique et de la théorie, développant une esthétique sans compromis et une politique de la subversion à travers des oeuvres fortes, intransigeantes.
Philippe Dumaine est candidat à la maîtrise en histoire de l'art avec concentration en études féministes (UQAM). Il s'intéresse aux stratégies de mise en doute des savoirs normatifs se retrouvant dans une politique de l'échec et une négativité queer. Philippe est chargé de projets en communications à la Galerie de l'UQAM et membre du comité éditorial d'Aparté et de VIVARIUM.
Actrice autodidacte, Mylène Bergeron s'investit dans des projets qui tentent de croiser la théorie et la pratique. À cet effet, sa formation universitaire en études théâtrales et en histoire de l'art s'avère plus que pertinente dans sa démarche parce qu'elle lui permet de mettre son travail d'actrice en perspective face à l'histoire du théâtre et de l'art.

La critique

Partager

publicité

publicité

image title
Fermer