La cote du public

Cotez cet événement en
survolant les étoiles

Théâtre
Du 5 février 2013 au 23 février 2013
Théâtre

Les Bas-fonds

Les Bas-fonds

Les Bas-fonds dresse le portrait social et profondément humain de voleurs, d'assassins, d'une prostituée, d'un ouvrier, d'un acteur déchu, d'un serrurier et de sa jeune femme tuberculeuse. Tous miséreux et pour la plupart tombés dans l'alcoolisme, ils n'ont pu trouver domicile que dans cet endroit ténébreux, tenu par une famille de petits hôteliers. Dans ce huis clos, les conversations tournent autour de la vie, de la mort et de l'amour. Apparaît Louka, figure de sagesse et d'empathie, qui montre la voie de la rédemption et de la vie nouvelle.

Ce réalisme social cru est stylisé par une esthétique de jeu inspirée par l'expressionnisme allemand et l'art japonais, s'inscrivant ainsi dans les fondements du théâtre corporel.

L'aspect multimédia du spectacle viendra envelopper ses personnages dans un dialogue entre fiction et réalité.
Le spectateur voit les personnages de la vraie vie, l'itinérance vécue à Montréal, ces portraits profonds de femmes et d'hommes qui regardent les actes de la scène comme le drame onirique de leur existence. Ces images projetées à même les murs du théâtre s'inscrivent dans la pierre et nous mettent dans un univers néo-réaliste, noir et blanc. La symbolique de l'espace social dépasse alors le cadre de la scène et nous fait vivre le drame comme le voyage mythique d'une société en quête de Justice et de Bien.

" Tout est dans l'homme, tout est pour l'homme! L'homme seul existe, tout le reste est l'oeuvre de ses mains et de son cerveau. L'homme! Quel mot magnifique! Comme cela sonne fier! Il faut respecter l'homme! Pas le plaindre, pas l'humilier par la pitié, mais le respecter ! " Les Bas-fonds de Maxime Gorki.

Basé sur Les Bas-fonds de Maxime Gorki (1902) et Donzoko de Kurosawa (1957) dans une mise en scène de René Migliaccio

Avec Louise Boisvert, Pascale Brochu, Catherine Brunet, David Cloutier, Grégoire Cloutier, Marc Deschênes, Émilie Fecteau, Bernard Fontbuté, Jean-Charles Fonti, Charles Mayer, Omar Alexis Ramos, Robert Reynaert, Stéphanie Ribeyreix, Monia Routhier, Jean Jacques Simon.
Conception éclairages par Stéphanie Johnson.
Montage sonore par Olivier Ginestet.
Montage vidéo par René Migliaccio.
Durée: 1 h 50 sans entracte

(un don de 1$ par billet sera fait à des organismes sociaux qui viennent en aide aux itinérants de Montréal: La rue des Femmes et L'Itinéraire)

"Une proposition rare de renouvellement du jeu." Alexandre Cadieux, Le Devoir

"C'est du théâtre réalité, hyperréaliste, du théâtre trop vrai, du théâtre qui devrait être vu pour que l'on comprenne le cul-de-sac dans lequel se trouvent trop de gens." Montréal 157

"Représentation d'une grande force dramatique." ***1/2 - Annie Lafrenière, La Bible urbaine

"Une adaptation pertinente et captivante qui nous permet d'apprécier le travail des comédiens et du metteur en scène sur les pulsions profondes des personnages des Bas-fonds, des émotions-souvenirs qui vont s'imprimer dans la mémoire du corps." Daphné Bathalon montheatre.qc.ca

La critique

Partager

publicité

publicité

image title
Fermer