La cote du public

Cotez cet événement en
survolant les étoiles

Théâtre
Du 18 janvier 2013 au 19 janvier 2013
Théâtre

Richard III

Richard III

Richard III : l'allégorie du mal, du pouvoir absolu, du chaos. Quels sont les dangers et les dérives du pouvoir? Quelles qualités faut-il pour régner? Comment devient-on dictateur?

David Gauchard, metteur en scène de L'unijambiste qui nous vient du Limousin en France, a fait sensation avec ce vénéneux spectacle de bruit et de fureur. Il revisite le classique de Shakespeare avec fougue et réunit sur scène, fidèles à la démesure du rôle-titre, trois Richard pour un Richard III : un rappeur, un comédien et un guitariste.

Au texte original de Shakespeare se greffent des compositions originales du rappeur français Arm; Olivier Mellano, présent sur scène avec sa guitare électrique, épouse les tortures intérieures de Richard III; le comédien Vincent Mourlon interprète un duc de Gloucester hors de contrôle, dangereux. Tous les autres personnages sont immatériels.

Performance d'acteurs, brillante utilisation des techniques esthétiques et sonores, du traitement de l'image vidéo, tout dans le Richard III de David Gauchard résonne de l'actualité et sa médiatisation.

La fable
Après une période de guerre pour le trône de l'Angleterre, Edouard IV, de la maison d'York, accède au pouvoir en destituant le roi Henry VI. La maison Lancastre est déchue, mais survit par la personne de la reine Elizabeth, épouse d'Edouard IV, et de sa famille. Cette union est le point de départ de tensions et de jeux de pouvoir qui troublent la paix fragile.
Après avoir sauvé son frère au combat, Richard, difforme et laid, n'a pas sa place dans cette nouvelle ère, faite d'intrigues et de séduction. La paix pour laquelle il s'est battu ne lui laisse pas de place. Il décide donc, par haine de « ces jours de vains plaisirs », de comploter contre ses frères pour accéder au trône.

En divisant les clans, en portant de fausses accusations, et en enfermant ses opposants dans la Tour de Londres, il élimine progressivement les obstacles devant lui. Sa difformité ne l'empêche pas de conquérir des femmes, séduisant Anne au dessus du cadavre de son mari, ou convainquant la reine Elizabeth de lui donner sa fille en mariage.
Il tue ses frères et ses neveux et parvient à rendre légitimes ses actes, en ralliant les pairs du royaume et le peuple à sa cause, avant de se révéler aux yeux de tous un monstre sans foi, éliminant ses alliés au fur et à mesure de son ascension.

Parvenu au pouvoir, il doit faire face au duc de Richmond, venu récupérer la couronne. Richard est maudit par les fantômes des gens qu'il a tués, tandis que Richmond est béni. Richard est tué à la bataille. Richmond s'empare de la couronne et épouse la jeune Elizabeth.



RICHARD III de William Shakespeare
Traduction André Markowicz
Réalisation et mise en scène David Gauchard
Création musicale Olivier Mellano
Avec Vincent Mourlon, Arm, Olivier Mellano, Emmanuelle Hiron, Nicolas Petisoff et Hélène Lina Bosch, plus une dizaine d'acteurs à l'écran
Guitare Olivier Mellano
Textes et rap Arm (Psykick Lyrikah)
Vidéo David Moreau
Effets spéciaux Robert Le Magnifique
Éclairages Mika Cousin
Son Klaus Löhmann
Direction technique Yvon Truffaut
Costumes Josette Rocheron
Scénographie Christophe Delaugeas


L'unijambiste est une compagnie associée au Fanal, scène nationale de Saint-Nazaire, et au Théâtre de Villefranche-sur-Saône, elle est conventionnée par la Région Limousin et par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC du Limousin.

La venue au Québec de la troupe est rendue possible grâce au Consulat général de France, à l'Office Franco-Québécois pour la Jeunesse, à l'Institut français, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des Arts du Canada.

Richard III a été créé au Festival national de Bellac en juin 2009.
Une production L'unijambiste, une coproduction Festival national de Bellac, Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac, Théâtre de l'Union - Centre dramatique national du Limousin, Théâtre de la Renaissance - Oullins Grand Lyon, Théâtre du pays de Morlaix, Théâtre Jean Lurçat - Scène nationale d'Aubusson, Grand Logis (Bruz), Château Rouge (Annemasse), Centre culturel Jean-Pierre Fabrègue (Saint-Yrieix-la-Perche).

La critique

Partager

publicité

publicité

Ven 28

  • Théâtre

    D pour Dieu ?

    du 28/11 au 29/11 - Aux Ateliers Jean-Brillant 661, Rose-de-Lima, Montréal (métro Lionel-Groulx)

    Du 7 au 29 novembre 2014 Aux Ateliers Jean-Brillant ...

  • Musique

    Vendredi le 28 novembre 2014 à L'ASTRAL ...

Sam 29

Dim 30

Lun 1

Mar 2

Mer 3

Jeu 4

image title
Fermer