La cote du public

Cotez cet événement en
survolant les étoiles

Musique
Du 27 décembre 2012 au 28 décembre 2012
Musique

YVES LAMBERT TRIO

YVES LAMBERT TRIO

avec Tommy Gauthier et Olivier Rondeau

Aux commandes de ces deux soirées festives, le YVES LAMBERT TRIO mettra, une fois de plus, le feu aux planches du Cabaret du Lion d'Or. Pour ceux et celles qui n'ont pas encore vécu un spectacle de fin d'année avec monsieur Lambert, attachez vos tuques... la mouche du trad va vous piquer! Pour ceux et celles qui connaissent bien l'univers de Yves Lambert et qui ont été témoins des complicités qu'il a su développer au fil de ses projets, ces soirées festives sont devenues des incontournables, année après année. Et pourquoi ce succès? Tout simplement parce que le grand maître des fêtes qu'est Monsieur Lambert parvient à mettre une bonne dose de réjouissance dans l'identitaire!

Le jeudi 27 décembre, la fête commencera avec D'HARMO, quatre harmonicistes talentueux dont le répertoire va des musiques traditionnelles juives et québécoises, en passant par le jazz, le classique et l'avant-garde. Prodiges de l'harmonica, Lévy Bourbonnais, Samuël Caron, Jason Rosenblatt et Pascal « Per » Veillette nous réservent des cascades jubilatoires de ruine-babines.

Le vendredi 28 décembre, YVES LAMBERT TRIO fera place en ouverture à deux jeunes musiciens de la relève, Alexis Chartand (violon) et Colin Savoie-Levac (guitare, mandoline, podorythmie). Malgré leur jeune âge (ils n'ont pas encore 20 ans), leur duo s'est déjà fait remarquer au Festival Mémoire et Racines en 2010 et 2011. Il faut dire qu'ils ont grandi dans des familles où l'on vouait un culte à la danse et à la musique traditionnelles! Alexis a donné de nombreux spectacles dans des soirées de danse et des festivals. Il a notamment joué au Festival atlantique des violoneux, à l'Île-du-Prince-Édouard, et au festival de Verneuil-sur-Avre en Normandie. Colin, quant à lui, joue avec Les Poules à Colin (prix du festival Young Tradition à Burlington, en 2009, et le prix Création émergente aux Grands prix de la culture Desjardins, en 2010), Dentdelion et les Pop rop.

La critique

Partager

publicité

publicité

image title
Fermer