238 000$ pour le cancer du sein

De gauche à droite : Mario Sauvé, Serge Binette,... (Photo fournie par Corporation Pétroles Parkland)

Agrandir

De gauche à droite : Mario Sauvé, Serge Binette, Annie Slight, Vanessa dos Santos, Jason Lipecka et Karine Iseult Ippersiel.

Photo fournie par Corporation Pétroles Parkland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le 11 janvier dernier Ultramar et son réseau de stations-service à travers la province ont remis 237 576$ à la Fondation du cancer du sein du Québec. L'argent amassé en octobre, le mois de la sensibilisation au cancer du sein, provient de différentes initiatives mises de l'avant par Ultramar. Il servira notamment à offrir un soutien aux femmes confrontées à la maladie et à développer un nouveau programme de kinésio-oncologie en cancer du sein.

« Depuis maintenant 12 ans, nous réitérons notre engagement envers la Fondation du cancer du sein du Québec avec notre collecte annuelle. Nous sommes interpellés par la cause puisque la maladie touche malheureusement de nombreuses femmes, plus de 6 500 nouveaux cas seront rapportés en 2017. Grâce au programme spécial de la Fondation, la somme amassée permettra, entre autres, d'apporter une aide d'urgence aux femmes qui font face à des difficultés financières à la suite de leur diagnostic de cancer du sein. Depuis 2005, Ultramar a remis 3 293 853$ à la Fondation du cancer du sein du Québec », a déclaré Mario Sauvé, vice-président, Ventes au détail, Corporation Pétroles Parkland.

« Les stations-service Ultramar sont de précieux partenaires et leur implication nous permet d'avoir un réel impact dans la vie de milliers de personnes atteintes touchées par le cancer du sein au Québec », explique Nathalie Tremblay, présidente-directrice générale de la Fondation du cancer du sein du Québec.

Étaient également présents à l'annonce Serge Binette, directeur exécutif, Réseau agents et détaillants, Est du Canada - Parkland; Annie Slight et Vanessa dos Santos, ambassadrices - Fondation du cancer du sein du Québec; Jason Lipecka, coordonnateur marketing - Parkland; et Karine Iseult Ippersiel, vice-présidente, Développement, partenariats et alliances stratégiques - Fondation du cancer du sein du Québec.

Des campagnes similaires avaient lieu simultanément dans les régions de l'Atlantique et de l'Ontario. Au total, ces activités ont permis d'accumuler 377 460$ pour l'Est du Canada. Pendant tout le mois d'octobre, 1¢ par litre d'essence Suprême vendu dans les stations-service et 1$ par lavage Suprême ont été remis à la Fondation. À ce montant s'ajoutaient les dons de 1$ et 5$ des clients sur leur facture d'achat, ainsi que les contributions volontaires dans les boîtes prévues à cet effet.

De plus, Ultramar a également fait un don de 100 000 $ à la Fondation du cancer du sein du Québec pour la création d'un programme unique de kinésio-oncologie, « Ma santé active », adapté aux femmes atteintes ou à risque de développer un cancer du sein.

Le programme « Ma santé active » sera unique et le premier du genre à mettre à profit les avancées en recherche sur les bienfaits de la kinésiologie (la mobilité physique). « Le généreux don d'Ultramar, destiné au nouveau programme de kinésio-oncologie en cancer du sein, nous permettra d'établir des standards basés sur des données scientifiques afin de promouvoir les bénéfices de l'activité physique pour les personnes à risque ou qui ont un cancer du sein, en plus de rendre le programme accessible partout au Québec d'ici 3 ans », ajoute Mme Tremblay.

La Fondation du cancer du sein du Québec est le seul organisme philanthropique dont les investissements en recherche pour lutter contre le cancer du sein sont exclusivement faits ici, au Québec. Depuis plus de 20 ans, elle a ainsi récolté près de 40 millions$ qui ont été distribués chez nous au profit d'une recherche de pointe et pour soutenir et défendre les intérêts des personnes atteintes du cancer du sein et leurs proches.  Les fonds amassés par la Fondation sont également investis en support à l'innovation, la sensibilisation et l'éducation. Chercheurs, bénévoles, donateurs, familles, tous sont liés par le même espoir : augmenter le taux de survie des personnes touchées par le cancer du sein afin d'en arriver un jour à atteindre la guérison complète.

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer