AddÉnergie se lance dans les bornes résidentielles

« Au Québec, nous possédons une bonne expérience technologique,... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

« Au Québec, nous possédons une bonne expérience technologique, en plus de produire notre propre carburant : notre électricité », indique Louis Tremblay, président d'AddÉnergie.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Faire du Québec un « Silicon Valley de l'énergie verte ». Telle est l'ambition du président d'AddÉnergie, Louis Tremblay, qui lançait récemment FLO, la nouvelle image de son réseau de bornes électriques RéseauVER, et de nouvelles bornes résidentielles fabriquées au Québec.

« Depuis ses tout débuts, AddÉnergie se consacre au marché de la recharge. Seulement, notre marque était un peu faible et souffrait d'une dichotomie entre sa façon de communiquer et son branding. Avec le réseau FLO, nous pourrons étendre notre service de recharge vers les maisons unifamiliales et multirésidentielles, puisque 50 % des conducteurs de véhicules électriques vivent en condos. »

Le réseau FLO lance ainsi une offre intégrée permettant aux conducteurs de recharger leur véhicule électrique où qu'ils se trouvent, à la maison, au travail comme sur la route. Les membres du réseau auront accès, notamment, à une application pour identifier la borne de recharge la plus proche et payer leur session, un service d'assistance en tout temps, la consultation de leurs données de consommation, etc. Les nouvelles bornes résidentielles d'AddÉnergie seront par ailleurs disponibles à compter de septembre 2016.

« Ça fait sept ou huit ans que nous travaillons dans l'électrification des transports. Nous avons eu la chance de voir évoluer le domaine. Au Québec, nous possédons une bonne expérience technologique, en plus de produire notre propre carburant : notre électricité », estime Louis Tremblay.

« Les récents investissements vont offrir aux entreprises québécoises le moyen de devenir des leaders internationaux dans le domaine. »

- Louis Tremblay, président d'AddÉnergie

LE CARBURANT ÉLECTRIQUE, « UN FLEURON »

Plus de 10 000 véhicules électriques appartiennent à des propriétaires québécois, ce qui représente la moitié du parc automobile canadien (évalué à environ 20 000). « Les Québécois sont à la fois avant-gardistes et fiers d'utiliser le carburant électrique, qui est un fleuron de notre société », note Louis Tremblay.

À son avis, le Québec est en position avantageuse pour rattraper la Californie, qui a une grande longueur d'avance dans le domaine de l'électrification des transports. « La Californie, dit-il, est avantagée par des conditions climatiques plus clémentes et une législation qui a joué en faveur du transport électrique. Les entreprises privées et les investisseurs y ont joué un rôle plus en amont. En revanche, le carburant vert coûte moins cher au Québec. Côté technologique, nous n'avons rien à envier à la Californie. »

Le Québec, dit Louis Tremblay, doit aussi s'inspirer de la Norvège, qui a mis de l'avant des incitatifs plus que généreux, et de pays asiatiques comme la Chine, où les problèmes de pollution ont motivé le vaste déploiement de bornes de recharge.

Le lancement de FLO fait suite à l'investissement de 12,8 millions de la Caisse de dépôt et placement et d'Investissement Québec dans l'entreprise de Québec, qui compte près de 2000 bornes. AddÉnergie compte ajouter 8000 bornes publiques à son réseau d'ici 5 ans.

AddÉnergie en bref

Fondée en 2009

Siège social à Québec

L'entreprise compte une cinquantaine d'employés.

AddÉnergie a une usine de fabrication à Shawinigan et un bureau de services et de ventes à Mississauga, en Ontario.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer