Transfert d'entreprises

Quitter le nid pour mieux y revenir

Catherine Houle est présidente et principale actionnaire de... (PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Catherine Houle est présidente et principale actionnaire de Portatec.

PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphane Champagne

Collaboration spéciale

La Presse

En voyant son père Jacques se consacrer corps et âme à son entreprise quand elle était adolescente, Catherine Houle s'était juré de ne jamais se lancer en affaires.

Ironiquement, à 33 ans, elle est désormais la présidente et principale actionnaire de Portatec, un fabricant de portes haut de gamme de Sainte-Julie que son paternel a fondé en 1984.

Catherine Houle était pourtant prédestinée pour ce poste. D'aussi longtemps qu'elle se souvienne, elle a toujours travaillé dans la PME familiale, y occupant un emploi d'été ou effectuant des tâches administratives les week-ends lorsque son aide était requise.

Malgré tout, elle a choisi une autre voie: l'orthopédagogie. La femme d'affaires en devenir a toutefois déchanté rapidement. Après cinq ans de pratique dans une école secondaire, elle jette l'éponge et profite de son premier congé de maternité, en 2007, pour revenir prêter main-forte à son père, comme dans le bon vieux temps. Le déclic a été instantané. Catherine Houle venait d'être happée par l'entrepreneuriat.

Ce qui tombait bien, car Jacques Houle, épuisé, voulait céder sa place. Par un heureux hasard, son ami Marcel Bergeron, ancien patron du Groupement des chefs d'entreprise, lui a fortement conseillé de considérer sa fille comme relève. En 2008, pendant que le fondateur de la PME commençait à tirer sa révérence, un directeur général a été embauché afin de parfaire les connaissances de Catherine Houle en gestion.

En 2012, le DG a été remercié et la jeune entrepreneure a commencé à voler de ses propres ailes. MM. Houle et Bergeron demeurent à ce jour les mentors de la femme d'affaires. En 2013, elle a mis plusieurs chantiers en marche: déménagement de l'usine dans des installations plus spacieuses, réorganisation de A à Z de la production et achat de nouveaux équipements de production. L'année 2013 a aussi été marquée par l'achat par Mme Houle de la totalité des actions de son père, qui joue les créanciers auprès de sa fille.

Bien en selle, la nouvelle présidente a soif de croissance. Elle veut doubler le chiffre d'affaires de Portatec d'ici huit ans. Rien ne semble vouloir l'arrêter. Pas même la naissance de sa fille au début du mois de mai. La bambine accompagne à l'occasion sa mère au travail, même chez des fournisseurs.

En chiffres

> Nom de l'entreprise: Portatec

> Siège social: Sainte-Julie

> Activité: fabricant de portes haut de gamme en bois, en acier et en fibre de verre

> Marché: 60% au Québec et 40% dans le reste du Canada

> Chiffre d'affaires: moins de 5 millions

> Année de fondation: 1984

> Employés: 30




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer