Des pôles en pleine évolution

Le CS300, un des modèles de la CSeries... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le CS300, un des modèles de la CSeries de Bombardier.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

Le campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal compte quatre grands pôles: l'aéronautique, les sciences de la vie, les technologies de l'information et les technologies propres. Voici les derniers développements.

Bombardier comme chef de file

La CSeries a été conçue sur le campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal. Le centre mondial de recherche de Bombardier Aéronautique y regroupe 300 personnes, ce qui en fait le premier employeur du parc technologique.

Trois autres grandes firmes aéronautiques côtoient le chef de file québécois sur le campus Saint-Laurent: Thalès, spécialisé en systèmes d'avionique, Lockheed Martin, intégrateur de programmes de systèmes électroniques, et D-BRAS, une firme d'ingénierie. Neuf PME complètent l'écosystème aérospatial du campus Saint-Laurent.

Genetec en croissance continue

Le campus Saint-Laurent abrite le siège de Genetec, chef de file mondial en fourniture de logiciels de vidéosurveillance. L'entreprise connaît une croissance moyenne de 30% par an. Et elle vient de lancer Cloud Archives, nouveau service d'archivage de vidéos sur le nuage. Ses clients peuvent ainsi héberger leurs enregistrements sur des serveurs distants, après qu'ils ont été automatiquement cryptés.

Genetec indique que ce service permet aux utilisateurs de prolonger la période de rétention des vidéos et aussi d'abriter leurs enregistrements hors site tout en conservant un accès permanent aux données.

Le coréen Green Cross s'implante

Le chef de file sud-coréen du traitement du plasma, Green Cross Biotherapeutics, commencera en mars 2015 la construction de son usine de fractionnement de plasma sanguin au campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal.

«Ils devaient aller à Toronto, nous les avons ramenés ici, se félicite Mario Monette, le PDG de Technoparc Montréal. C'est une nouvelle filière qui peut apporter une série de retombées avec son lot de sous-traitants.»

L'investissement de Green Cross avoisinerait les 200 millions sur six ans. Quelque 140 emplois devraient être créés durant la construction, et maintenus par la suite.

La gazelle Accedian Networks

Les technologies de l'information ont fait leur deuil de Nortel, dont le siège se situait au campus Saint-Laurent. Et les jeunes pousses ont pris le relais du géant disparu. C'est le cas d'Accedian Networks, spécialiste de la fibre optique et des télécommunications.

Cette firme, qui compte 130 employés au Québec, fournit des produits permettant d'optimiser les réseaux des opérateurs de télécommunications.

Accedian Networks est active dans 58 pays, et elle devrait connaître une croissance supérieure à 25% cette année.

Hospira s'établit à Saint-Laurent

La construction du siège canadien de Hospira a débuté cette année sur le boulevard Alfred-Nobel à Saint-Laurent. Ce fournisseur américain de médicaments injectables installera 150 employés dans ses futurs bureaux. L'édifice de 135 000 pi² accueillera aussi d'autres entreprises résidentes.

L'achèvement des travaux est prévu au printemps 2015, indique la firme de construction Broccolini. L'investissement s'élève à 30 millions. Cet immeuble de cinq étages est le troisième plus important projet de construction dans l'île de Montréal cette année.

L'Éco-campus accueillera les technologies propres

Technoparc Montréal mise sur le secteur des technologies propres pour devenir un de ses futurs grands pôles. L'Éco-campus Hubert-Reeves, dont la construction débutera en 2015, «sera une vitrine technologique pour mettre en valeur l'expertise des entreprises, explique Mario Monette, le PDG de Technoparc Montréal. Nous recevons de nombreuses demandes d'installation de la part d'entreprises».

Des contacts sont entamés notamment avec une entreprise spécialisée en biomatériaux. L'Éco-campus Hubert-Reeves permettra également d'accueillir des entreprises spécialisées dans les nanotechnologies.

Paraza Pharma se multiplie

Arrivée à l'Institut Néomed en novembre 2013 avec 11 employés, Paraza Pharma a vu ses effectifs se multiplier par cinq en une seule année.

Ce spécialiste du soutien aux chercheurs de l'industrie pharmaceutique compte encore recruter au-delà de ses 55 employés actuels.

L'an passé, Paraza Pharma avait quitté Boston pour devenir le premier locataire du centre de recherche de Néomed au campus Saint-Laurent.

Aujourd'hui, l'entreprise fait partie de la liste d'attente des firmes intéressées par une expansion de l'Institut Néomed.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • L'ONU de l'entrepreneuriat

    Saint-Laurent

    L'ONU de l'entrepreneuriat

    L'arrondissement de Saint-Laurent a un côté très onusien. Quelque 165 nationalités s'y côtoient. C'est d'ailleurs là que la grande majorité... »

  • De l'Amérique à l'Afrique

    Saint-Laurent

    De l'Amérique à l'Afrique

    Innovation, exportation, productivité; telles sont les réalités qui permettent aux entreprises de l'arrondissement de Saint-Laurent de tirer leur... »

  • Début des travaux de l'Éco-campus Hubert-Reeves

    Saint-Laurent

    Début des travaux de l'Éco-campus Hubert-Reeves

    Le projet de l'Éco-campus Hubert-Reeves devient une réalité: la préparation du terrain commence en cette fin du mois de novembre, avec l'abattage des... »

  • Saint-Laurent

    Un record de ventes de terrains

    Le Campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal connaît une année sans précédent du point de vue immobilier. »

  • Saint-Laurent

    L'Institut Néomed prépare son expansion

    Le centre de recherche de l'Institut Néomed est «plein à craquer», selon les termes employés par Max Fehlmann, président de Néomed. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer