Les sociétés les mieux gérées

Questions pour comprendre le palmarès

Que l'entreprise soit retenue dans le palmarès ou... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Que l'entreprise soit retenue dans le palmarès ou non, l'objectif du concours est de lui permettre de passer à un niveau supérieur.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

 

Q À qui s'adresse le concours?

R À toutes les entreprises détenues et gérées par des Canadiens et qui affichent un chiffre d'affaires de plus de 10 millions de dollars.

Q Comment participer?

R Les entrepreneurs pourront déposer leur candidature pour le prochain concours de juin à septembre. Ils remplissent un premier formulaire sur le profil de leur entreprise, les personnes-ressources, le secteur d'activité et ils cochent le type de défis d'affaires qu'ils ont à relever.

Q Quels sont les éléments passés sous la loupe?

R Pour la deuxième étape, on remplit un nouveau formulaire. Dans le volet stratégie, on présente son modèle d'affaires, comment on s'adapte à l'environnement économique actuel et comment on se distingue de ses concurrents.

«La stratégie, c'est la base; elle doit être bien définie», affirme Brigitte Vachon, associée et leader de marché, Grand Montréal, entreprises en croissance, chez Deloitte.

Ensuite, le volet capacité: ventes, marketing, mobilisation des capitaux, gestion des finances, optimisation des solutions technologiques.

«Nous regardons la capacité de l'entreprise à exécuter sa stratégie, explique Mme Vachon. Par exemple, pour améliorer sa productivité, une entreprise manufacturière peut investir en technologie.»

Enfin, le volet engagement: plan à long terme, projets de développement de la relève, stratégies pour mobiliser ses employés.

«Les entreprises les mieux gérées sont souvent très engagées dans leur communauté, par exemple, dans leurs associations sectorielles, indique Brigitte Vachon. Ainsi, elles peuvent réagir globalement, influencer les tendances. C'est aussi une façon de susciter l'engagement des employés et de développer leur leadership.»

Q Que peut-on en retirer?

R Que l'entreprise soit retenue dans le palmarès ou non, l'objectif est de lui permettre de passer à un niveau supérieur. Chaque entrepreneur est amené à réfléchir, puis à se recentrer. Tout ce qu'on arrive difficilement à réaliser dans le quotidien. De plus, l'entrepreneur retenu dans le palmarès accède au réseau des autres lauréats et à leurs expériences diversifiées.

Q Quelles sont les différentes catégories de prix?

R Le palmarès «Mieux gérées» récompense 50 nouvelles entreprises chaque année. Les «Requalifiées» sont d'anciennes lauréates qui conservent le titre deux autres années. Les membres «Reconnaissance» maintiennent le titre trois années consécutives. Les membres du Club Platine ont leur titre depuis six années consécutives.

Q Qui sont les juges?

R Deux proviennent de Deloitte, dont Brigitte Vachon. Les autres proviennent de CIBC, de Queen's School of Business, du National Post et de Mackay CEO Forums.

«Chaque juge a une grande expertise dans le monde des affaires et le marché canadien», précise Mme Vachon.

Le concours en chiffres

4

Nombre de critères d'évaluation au programme des sociétés les mieux gérées: stratégie, engagement, capacité et rentabilité financière.

6

Nombre de nouvelles lauréates québécoises cette année. Plus de 34 entreprises de la Belle Province se sont qualifiées dans les trois autres catégories, soit «Requalifiées», «Reconnaissance Or» et «Platine».

9

Record, en 2012, du plus grand nombre de nouvelles entreprises québécoises s'étant qualifiées.

De 150 à 200

Nombre de nouvelles entreprises qui participent au programme tous les ans. C'est sans compter les sociétés qui tentent de se qualifier à nouveau (presque 300) annuellement.

338

Nombre de lauréates, toutes catégories confondues, qui se sont qualifiées cette année.

985

Nombre moyen d'employés dans les entreprises qui se qualifient. De la plus petite à la plus grande, les entreprises inscrites comptent entre 30 et 22 000 employés.

1993

Année de création du programme. Les entreprises québécoises se qualifient depuis le début du programme.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer