Nouvelle enseigne pour Lumen à Laval

La nouvelle maison de Lumen s'élève en bordure... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

La nouvelle maison de Lumen s'élève en bordure de l'autoroute 440. Le concepteur de l'édifice, la firme GKC Architectes, a privilégié une généreuse fenestration.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Marie Lambert-Chan

Collaboration spéciale

La Presse

Le 20 juillet dernier, Lumen a transféré ses activités de Pointe-Claire à Laval, où l'attendaient un siège social et un centre de distribution flambant neufs. Pour ce projet, le distributeur de matériel électrique a déboursé la somme colossale de 100 millions, l'investissement industriel privé le plus important de l'histoire lavalloise. Visite guidée.

Le centre de distribution lavallois est 2,5 fois... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le centre de distribution lavallois est 2,5 fois plus vaste que celui de Pointe-Claire.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Serge Leblanc est président de Lumen. Il pose... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Serge Leblanc est président de Lumen. Il pose ici devant les nombreuses bobines de câble entreposées dans le centre de distribution.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Un bâtiment plus spacieux et lumineux

Située en bordure de l'autoroute 440 sur un terrain de 1 million de pieds carrés, la nouvelle maison de Lumen s'étend sur 385 000 pi2. Un tel espace devrait être suffisant pour soutenir la croissance de l'entreprise pour les 10 prochaines années. Lumen a toutefois gardé en réserve un plan d'agrandissement de 150 000 pi2.

La firme GKC Architectes a signé la conception du bâtiment certifié LEED. Tout de blanc et de gris - à l'exception du logo rouge vermillon de Lumen - l'édifice se distingue par ses lignes épurées et son abondante fenestration. « Nos employés apprécient beaucoup leurs bureaux très lumineux », remarque avec satisfaction Serge Leblanc, président de Lumen.

Un déménagement organisé au quart de tour

Étant le plus grand distributeur de matériel électrique au Québec, Lumen pouvait difficilement fermer ses portes le temps de déménager. « On ne peut pas se permettre d'arrêter de livrer à nos clients », déclare Serge Leblanc. La transition de Pointe-Claire à Laval s'est donc étirée sur plusieurs semaines avant de culminer la fin de semaine précédant les vacances de la construction. « Pendant 48 heures sans interruption, environ 150 camions remplis à ras bord ont transporté le matériel restant », raconte M. Leblanc. Le 20 juillet, Lumen ouvrait officiellement ses portes à Laval.

Un entrepôt 2,5 fois plus grand

Lumen dispose désormais d'un entrepôt de 305 000 pi2 et de 33 pi de hauteur. « Il est 2,5 fois plus volumineux que celui de Pointe-Claire », indique Serge Leblanc. Les planchers ont été renforcés de manière à supporter le poids d'énormes bobines de câble - certaines pouvant peser jusqu'à 20 000 lb. « Le câble est une grosse partie de notre business. Ce produit occupe environ le tiers de l'entrepôt », dit M. Leblanc.

La valeur de l'inventaire a d'autant augmenté, passant de 30 millions à 50 millions. L'entreprise offre plus de 30 000 produits différents à ses clients. Le tout est livré en 24 heures partout au Québec, « y compris à Sept-Îles », précise le président de Lumen.

Une division de Sonepar

En déambulant dans les bureaux administratifs de Lumen, on aperçoit ici et là des touches de rouge qui rappellent le logo de l'entreprise. Puis, quand on passe dans la salle d'informatique, le rouge fait place au bleu, la couleur du groupe Sonepar dont Lumen est l'une des 224 divisions depuis 1984. Sonepar est le plus important distributeur de matériel électrique au monde avec un chiffre d'affaires de plus de 17 milliards d'euros en 2014. Selon M. Leblanc, Lumen représente environ le tiers des affaires canadiennes de Sonepar. « Nous avons fait construire d'immenses salles de serveurs dans notre nouveau siège social, car nous hébergeons le centre de données canadien de Sonepar », signale le président.

Système automatisé

Environ 60 % des produits tenus en stock sont de petites pièces telles des interrupteurs et des boutons poussoirs. Pour faciliter et accélérer leur livraison, Lumen s'est doté d'un système de préparation spécialisé automatisé. « Traditionnellement, les employés se promenaient dans les rangées pour trouver chaque produit, rappelle Serge Leblanc. Maintenant, ce sont plutôt les produits qui viennent à nous, ce qui nous fait gagner en temps et en efficacité. J'ai moins de monde qui court après le matériel et plus de monde pour faire d'autres tâches. »

Un centre pensé pour les employés

« Quand on a conçu le centre, on a pensé au confort de nos 230 employés », assure Serge Leblanc. Rien n'a été laissé au hasard: stationnement pour les vélos, bornes de recharge pour les véhicules électriques, salle d'aérobie, douches, salle de cantine de type bistro avec écrans de télévision au mur et service de restauration « maison ». « Nous avons une cuisinière sur place qui concocte de bons plats santé », signale-t-il.

Aux étages, on retrouve 14 salles de réunion et de conférence, dont quelques-unes sont munies de tables hautes et de tabourets. « Elles sont faites pour des réunions de collaboration et non de présentation. Leur design est réputé pour favoriser les échanges », dit M. Leblanc.

Développement des succursales

Lumen compte sur un réseau de 32 succursales dans la province. La dernière a ouvert ses portes cet automne à Vaudreuil. « On planifie en ouvrir d'autres parce qu'il reste des endroits où on doit se rapprocher du marché », déclare Serge Leblanc. Entre-temps, Lumen s'implantera pour la première fois dans les Maritimes: une succursale sera inaugurée au début de l'année 2016 à Darmouth en Nouvelle-Écosse et une seconde devrait voir le jour à Moncton « au cours de la première moitié de la prochaine année », laisse entendre M. Leblanc.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Regagner la confiance des investisseurs

    Laval

    Regagner la confiance des investisseurs

    Pour marquer une fois pour toutes la fin du régime trouble de l'ex-maire Gilles Vaillancourt, l'administration lavalloise semble résolue à travailler... »

  • Cinq grands chantiers lavallois

    Laval

    Cinq grands chantiers lavallois

    Laval aspire à devenir la deuxième ville en importance au Québec d'ici 20 ans, en se basant sur les projections de l'Institut de la statistique du... »

  • Reprise du secteur biopharmaceutique à Laval

    Laval

    Reprise du secteur biopharmaceutique à Laval

    Au Centre québécois d'innovation en biotechnologie (CQIB), un incubateur d'entreprises spécialisées en sciences de la vie et en technologies de la... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer