Exploration minière

Stratégies de survie

Exploration minière... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Exploration minière

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Riverin

Collaboration spéciale

La Presse

Les partenariats ou la vente de leurs meilleurs éléments d'actif semblent la voie de survie pour les petites entreprises d'exploration qui n'ont pas encore de découvertes importantes et qui ne peuvent se financer adéquatement.

Corporation minière NioGold a permis l'entrée de Redevances aurifères Osisko dans son capital, à hauteur de 19,5 % des actions émises, et lui a concédé des postes à son conseil d'administration. En retour, elle a obtenu 4,9 millions pour continuer l'exploration de ses propriétés Marban et Norlartic.

Ressources Yorbeau continue l'exploration de sa vaste propriété Rouyn en attendant de s'adjoindre un nouveau partenaire. Gold Fields vient de se retirer subitement pour se recentrer sur d'autres projets d'acquisitions ou d'exploration. Gold Fields a investi plus de 4 millions en travaux d'exploration et en paiement comptant à Yorbeau.

TomaGold a convaincu le producteur Iamgold de se joindre à elle pour la mise en valeur de sa découverte Monster Lake près de Chibougamau. Pour obtenir une participation de 50 % dans le projet, Iamgold devra investir quelque 18millions US sur quatre ans. Le forage a repris en août à la suite de résultats favorables obtenus en début d'année.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer