Comptables

Défis tous azimuts pour les comptables d'aujourd'hui

Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

Vous croyez que la comptabilité mène uniquement à payer les factures d'une entreprise et à rédiger les déclarations fiscales ? Détrompez-vous. La comptabilité, c'est ça mais bien plus comme en témoignent les personnes interviewées par La Presse. Un reportage de Martine Letarte, collaboration spéciale.

Alexandre Bilodeau... (PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Alexandre Bilodeau

PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE

Alexandre Bilodeau, étudiant en comptabilité

Même lorsqu'il vivait à fond son rêve olympique, Alexandre Bilodeau, multiple médaillé d'or en ski acrobatique, pensait à son avenir. Après une petite période de rébellion, au cours de laquelle il ne voulait pas devenir comptable comme son père, il s'est ravisé.

« J'ai commencé il y a quelques années à m'intéresser au monde des affaires, et la formation en comptabilité donne une bonne base, puis le titre est une référence », estime-t-il. Maintenant en deuxième année du baccalauréat à l'Université Concordia, Alexandre Bilodeau se lancera peut-être en affaires un jour, mais pour le moment, il souhaite faire ses classes.

« Je compte réaliser un stage dans un grand cabinet à l'été 2015 et toucher un peu à tout pour m'aider à choisir une direction pour ma pratique. Je m'intéresse également beaucoup à la finance, au risque. »

Valérie Ménard... (PHOTO HARDY, NORMAND & ASSOCIÉS) - image 3.0

Agrandir

Valérie Ménard

PHOTO HARDY, NORMAND & ASSOCIÉS

Valérie Ménard, fiscalité

Réaliser une planification fiscale intégrée pour des entrepreneurs de PME : voilà comment se résume le travail de Valérie Ménard, associée, fiscalité, chez Hardy, Normand & associés.

« Leur entreprise est souvent leur bébé et ils sont très engagés émotivement, remarque Mme Ménard. Je les aide à optimiser la structure de leur entreprise et la structure fiscale en tenant compte de leurs besoins et de ceux de leur famille aux différentes étapes de leur vie. »

En plus de son titre de CPA, elle a obtenu une maîtrise en fiscalité à temps partiel tout en travaillant à temps plein au cabinet.

« J'ai travaillé fort pour monter les échelons très rapidement, mais je suis une passionnée. »

Alain Tremblay... (PHOTO FOURNIE PAR GRANT THORNTON) - image 4.0

Agrandir

Alain Tremblay

PHOTO FOURNIE PAR GRANT THORNTON

Alain Tremblay, sécurité informatique

Les organisations fonctionnent principalement de façon électronique, et Alain Tremblay, CPA, associé, certification, Raymond Chabot Grant Thornton, a acquis une expertise en sécurité informatique. « Nous regardons le processus d'authentification des signatures et des pièces électroniques, comme les feuilles de temps et les chèques, puis la protection des informations chez nos clients », explique Alain Tremblay, qui fait ce travail notamment pour des entreprises et des bureaux de vérificateur général.

Il est appelé régulièrement à donner des formations dans le domaine en Afrique francophone.

Alain Tremblay travaille avec une équipe technique spécialisée en sécurité informatique et il continue sa formation dans le domaine depuis la fin de ses études collégiales.

« Il faut toujours se maintenir à jour ; l'évolution est très rapide. »

Jocelyn Perreault... (PHOTO FOURNIE PAR MCCARTHY TÉTRAULT) - image 5.0

Agrandir

Jocelyn Perreault

PHOTO FOURNIE PAR MCCARTHY TÉTRAULT

Jocelyn Perreault, CPA et avocat

Qu'est-ce qui a amené Jocelyn Perreault, associé au sein du groupe faillite et restructuration chez McCarthy Tétrault, à devenir CPA et avocat ? Le hockey !

« J'ai étudié en comptabilité à McGill en jouant dans l'équipe universitaire. Après mon baccalauréat, il me restait deux ans d'admissibilité et j'ai décidé de vivre mon rêve de hockeyeur pleinement. Le droit m'a toujours intéressé et j'ai entrepris mon baccalauréat. Après deux ans, j'ai obtenu un congé de McGill pour aller jouer comme hockeyeur professionnel en France. »

À son retour, il a réalisé que ses deux professions se combinaient très bien. « C'est une valeur ajoutée pour mes clients et mes collègues. Il y a vraiment un volet comptable et un volet juridique à ma pratique. C'est le fun comme travail, particulièrement lorsque nous évitons la fermeture d'une entreprise. »

Naty Heng... (PHOTO FOURNIE PAR NATY HENG) - image 6.0

Agrandir

Naty Heng

PHOTO FOURNIE PAR NATY HENG

Naty Heng, stagiaire, candidate à l'exercice de la profession

En décembre, Naty Heng a commencé son stage de 24 mois comme analyste comptable chez Mondou, entreprise de distribution de produits pour animaux de compagnie. Elle touche à tous les services, comme le marketing, les ventes, les ressources humaines et la finance, pour optimiser la performance de l'entreprise. « J'ai choisi mon stage justement pour cet aspect diversifié », indique la femme de 28 ans.

Décrocher le titre de CPA est une décision mûrement réfléchie pour Naty Heng. « J'ai fait un baccalauréat en administration, concentration finance, puis j'ai travaillé en entreprise et dans des institutions financières. Lorsque je regardais les postes qui m'intéressaient pour les prochaines années, comme analyste ou gestionnaire, on demandait toujours le titre comptable. »

Naty Heng est retournée sur les bancs d'école à temps partiel pour faire une concentration en comptabilité.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer