Investissements et défis pour les coops d'ici

Nathalie Côté

Collaboration spéciale

La Presse

Présentes partout au Québec et dans divers secteurs de l'économie, les coops investissent, innovent et s'attaquent à différents défis. Portrait de ce mouvement en quatre secteurs. - Nathalie Côté, collaboration spéciale

Une coopérative funéraire a été inaugurée à Laval... (PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES FUNÉRAIRES DU QUÉBEC) - image 2.0

Agrandir

Une coopérative funéraire a été inaugurée à Laval l'an dernier

PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES FUNÉRAIRES DU QUÉBEC

Coopératives funéraires : investissement de 20 millions

Quelque 20 millions seront investis dans les coopératives funéraires d'ici 2019 pour acquérir des concurrents et ouvrir de nouveaux points de services. «Il y a des négociations avec une dizaine d'entreprises funéraires depuis le début de l'année, note Alain Leclerc, directeur général de la Fédération des coopératives funéraires du Québec (FCFQ). Nous pensons conclure les premières transactions d'ici la fin de l'année. De nouvelles constructions devraient aussi être réalisées en 2015.» L'accent sera notamment mis sur Montréal, où les coopératives sont peu présentes. La FCFQ prévoit également une augmentation de 100 à 150 millions du portefeuille d'arrangements préalables. De plus, une campagne de recrutement devrait faire passer le nombre de membres de 170 000 à 200 000.

La coopérative d'alimentation de Saint-Fidèle... (PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES D'ALIMENTATION DU QUÉBEC) - image 3.0

Agrandir

La coopérative d'alimentation de Saint-Fidèle

PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION DES COOPÉRATIVES D'ALIMENTATION DU QUÉBEC

Deux nouvelles coopératives en alimentation

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'arrivée des géants américains Walmart et Target dans le marché de l'alimentation n'a pas engendré de difficultés importantes pour les coopératives. Depuis le début de l'année, deux nouvelles coops ont vu le jour, à Saint-Fidèle et à Petit-Saguenay. Un nouveau magasin a aussi ouvert ses portes à Chandler. «Sur la soixantaine de coopératives membres de la Fédération, une quarantaine songe à agrandir ou à développer de nouveaux services, indique Alain Bouchard, conseiller stratégique à la coopération à la Fédération des coopératives d'alimentation du Québec. Il y a beaucoup d'effervescence.» Actuellement, les coopératives d'alimentation représentent 3% du marché québécois et ont un chiffre d'affaires de 800 millions.

L'utilisation de la biomasse forestière permettrait de réduire... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

L'utilisation de la biomasse forestière permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Biomasse : projets en attente

La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) croit au potentiel du chauffage à la biomasse forestière résiduelle. De nouveaux projets tardent toutefois à se concrétiser, faute d'argent. Le gouvernement a annoncé ce printemps sa contribution à un nouveau fonds de 20,2 millions avec Fondaction et la FQCF pour démarrer cette filière. Le hic, c'est que les subventions pour la conversion de systèmes de chauffage et de procédés industriels manquent, selon Jocelyn Lessard, directeur général de la FQCF. Les 50 millions annoncés à l'automne 2013 sont déjà affectés, et il ne reste rien pour de nouveaux projets. Des discussions sont en cours pour renouveler ce fonds. La FQCF et ses partenaires aimeraient déployer 4000 GWh d'énergie issue de la biomasse d'ici 2025.

La coopérative du Collège de Bois-de-Boulogne a entrepris... (PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION QUÉBECOISE DES COOPÉRATIVES EN MILIEU SCOLAIRE) - image 5.0

Agrandir

La coopérative du Collège de Bois-de-Boulogne a entrepris un virage santé.

PHOTO FOURNIE PAR LA FÉDÉRATION QUÉBECOISE DES COOPÉRATIVES EN MILIEU SCOLAIRE

Trois coopératives scolaires se lancent dans l'alimentation

Surtout reconnues pour la vente de matériel scolaire, les coopératives en milieu scolaire se lancent de plus en plus dans les services alimentaires. Depuis septembre, c'est le cas au Collège Vanier et au cégep de Sherbrooke et au Collège de Maisonneuve. «C'est une tendance forte, indique André Gagnon, directeur général de la Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire. Il y a actuellement 63 points de service dans 35 établissements.», Bistro, cafétéria, certaines offrent même un service de traiteur et de boîtes à lunch aux écoles primaires et secondaires! Le chiffre d'affaires pour le secteur alimentaire est passé de 16 millions en 2008-2009 à 33 millions en 2013-2014.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer