Bodycad: des genoux fabriqués par ordinateur

Jean Robichaud, fondateur et PDG de Bodycad... (Photo archives Le Soleil)

Agrandir

Jean Robichaud, fondateur et PDG de Bodycad

Photo archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'INNOVATION: À l'aide de ses logiciels uniques au monde, Bodycad fabrique des prothèses de genou sur mesure pour les patients qui ont à subir une opération orthopédique

QUI

Jean Robichaud a fondé Bodycad en 2011 à Québec. Technicien dentaire de formation et entrepreneur, il a été l'un des premiers à intégrer la conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) dans l'industrie dentaire.

« On ne prend pas des prothèses dentaires sur une tablette. Tout est fait sur mesure en bouche. En orthopédie, c'est le contraire, toutes les prothèses dans le marché mondial sont standard. Quand j'ai vendu mes entreprises, au lieu de m'en aller à la retraite, j'ai choisi de mettre à profit tout mon savoir-faire et de l'adapter au corps humain. »

L'entreprise compte 25 employés, dont des ingénieurs, des programmeurs, des spécialistes de l'imagerie médicale et des médecins.

LE PROBLÈME

Actuellement, les médecins utilisent des prothèses standard et coupent l'os du patient en fonction de la prothèse.

« Si vous avez besoin d'un 8 ½ pour vos souliers et qu'il n'y a que des 8 ou des 9 qui se font dans ce modèle, vous ne serez pas à l'aise ni dans le 8 ni dans le 9. Pour une articulation, le corps humain sent la différence entre un et deux millimètres », explique Jean Robichaud.

LA SOLUTION

Les logiciels de Bodycad permettent d'obtenir avec précision la forme de l'os et de l'articulation en 3D, de voir les défauts, de repérer les problèmes à corriger et de fabriquer la prothèse.

Comme dans le domaine dentaire, la personnalisation de masse est possible avec la conception et fabrication assistée par ordinateur.

Une prothèse sur mesure coûte de 10 à 15 % plus cher qu'une prothèse standard.

Bodycad a obtenu la certification pour la vente aux États-Unis et en Europe, mais pas celle de Santé Canada.

De grandes cliniques américaines et des hôpitaux européens s'intéressent au produit. Sept opérations ont été réalisées avec succès en 2017.

« Le plaisir de notre logiciel, c'est que je peux vous couper 100 fois sans vous couper. Quand on a votre jambe en 3D, le médecin peut dire : "J'avais prévu couper ici, mais finalement, c'est mieux un peu plus haut." » - Jean Robichaud

L'AVENIR

Après cinq ans de recherche et 20 millions de dollars d'investissement, Bodycad commence enfin à avoir des revenus. L'entreprise a conçu des prothèses de genou, mais ses logiciels permettront de fabriquer éventuellement d'autres articulations.

Parallèlement, Bodycad est en train de développer un autre marché, celui des opérations de tumeurs cancéreuses sur un os.

Dans un avenir un peu plus lointain, Jean Robichaud voudrait participer à la création d'une école de formation mondiale de la médecine robotisée à Québec. « J'aimerais être le "Apple" de l'orthopédie, dit-il. J'aimerais aussi avoir un petit hôpital où l'on pourrait faire des opérations sur de vrais patients tout en formant les médecins de partout dans le monde. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer