• Accueil > 
  • Affaires > 
  • PME 
  • > Un réseau franco-québécois de dirigeants s'implante ici 

Un réseau franco-québécois de dirigeants s'implante ici

La conclusion d'une entente de libre-échange entre le Canada et la Communauté... (Page d'accueil du site de la CDEFQ)

Agrandir

Page d'accueil du site de la CDEFQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

La conclusion d'une entente de libre-échange entre le Canada et la Communauté européenne créera des occasions d'exportation pour les PME québécoises. Un réseau composé de dirigeants d'entreprise du Québec et de la France ouvrira officiellement une antenne au Québec mercredi prochain. Le Cercle des dirigeants d'entreprises franco-québécois (CDEFQ) cherche notamment à joindre les PME québécoises voulant faire affaire avec la mère patrie.

Le Cercle a été créé il y a cinq ans par Jean-Luc Alimondo, un ancien cadre de la Banque Nationale en Europe aujourd'hui à la retraite.

Une soixantaine de dirigeants

Une soixantaine de dirigeants d'entreprises de toutes tailles participent activement aux événements du regroupement. Parmi lesquels se trouvent Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft, Patrick Decostre, DG de Boralex, Jean-Marc Eustache, de Transat, et Daniel Vielfaure, DG de Bonduelle.

Le but du cercle est de mettre en relation des dirigeants d'entreprise. «Lorsque nous regardions les listes de participants à certaines manifestations organisées par les uns et les autres, on s'apercevait que les dirigeants d'entreprise y participaient de moins en moins», explique M. Alimondo.

«Certains d'entre eux m'ont dit: quand je me fais repérer dans une réunion, compte tenu de l'importance de ma société, tout le monde me tombe dessus pour me proposer tout un tas de choses. Moi, ce qui m'intéresse, c'est d'échanger avec mes pairs et de partager leur expérience. Voir quelles ont été les difficultés et comment ils les ont résolues dans le pays considéré.»

Pour être admis au Cercle, le participant doit par conséquent s'engager à y apporter son savoir-faire et être prêt à partager son expérience avec les autres membres, que ce soit dans les affaires au Québec, en France ou en direction de pays tiers.

Ce faisant, l'adhérent a la certitude d'y trouver des gens qui se sont engagés à se mettre à sa disposition. Ces gens ont en moyenne 25 ans d'expérience, souligne M. Alimondo.

Ces échanges permettent aux entrepreneurs de gagner du temps et d'éviter les erreurs de parcours dans l'approche d'un nouveau territoire. Aux dirigeants intéressés d'en profiter maintenant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer