De la tuile à l'immobilier commercial

Martin d'Astous conjugue vente au détail et immobilier... (PHOTO FOURNIE PAR BEAULIEU DÉCOR)

Agrandir

Martin d'Astous conjugue vente au détail et immobilier commercial à Baie-Comeau et à Rimouski.

PHOTO FOURNIE PAR BEAULIEU DÉCOR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Paquin
La Presse

Martin d'Astous a amorcé sa carrière comme poseur de tuiles en céramique pour son frère en 1986. Depuis le début du mois, le poseur de tuiles de Baie-Comeau commence à bâtir un grand centre commercial de la rénovation à Rimouski. Ce projet immobilier se veut un acte intégrateur de multiples entreprises régionales.

M. d'Astous est propriétaire de Beaulieu Décor à Rimouski et de la Galerie du Tapis à Baie-Comeau. En 2009, il réalise que le succès de Beaulieu Décor est tel que le magasin est trop petit. Il fait quelques appels du pied à la chaîne Rona pour acquérir son magasin de Rimouski, mais il essuie un refus.

Tout sous le même toit

Mais en 2011, la transaction se concrétise. Elle lui livre 35 000 pi2 d'espace commercial et un immense terrain vague. M. d'Astous devient donc propriétaire de la boutique Studio Rona de Rimouski, accueille le magasin Rona local et déménage au coût de 3 millions, Beaulieu Décor dans les espaces acquis.

«J'avais déjà l'idée qui va se concrétiser l'an prochain, avoue-t-il. Nous n'avons pas tardé à accueillir un liquidateur de meubles, Surplus RD, dans nos murs. Ce n'est qu'un début.»

En tout, le spécialiste des tapis et rideaux dispose de 280 000 pi2 de terrain pour agrandir, et ce n'est pas par hasard. Il veut offrir à la clientèle, sous un même toit, plomberie, quincaillerie, décor, fenêtres, portes, comptoirs et armoires, bref tout l'univers de la rénovation domiciliaire et, pourquoi pas, commerciale. Cela, avec le magasin de distribution à Rimouski. Il est donc décidé à accueillir tous ces commerces sous son toit, comme locateur. C'est cette voie de l'intégration qui a fait de l'entrepreneur un développeur immobilier.

Au cours du mois de mai 2014, il construira 15 000 pi2 supplémentaires afin de concrétiser son projet d'offrir un havre où ses partenaires commerciaux pourront jeter l'ancre.

Premier essai à Baie-Comeau

En 2013, son magasin de Baie-Comeau, la Galerie du Tapis, étant à l'étroit, le bâtisseur cherchait à acheter des terrains pour le relocaliser.

«Mais j'ai aussi réservé 10 000 pi2 pour la firme d'ingénierie Genivar et 10 000 pi2 pour du multilocatif pour la somme de 3,5 millions. Et j'ai acquis un autre terrain, rue Labrador à Baie-Comeau.»

La réinstallation de la Galerie du Tapis s'est achevée en octobre 2013 au coût de 500 000$ pour la moderniser. Et déjà, en mai, l'intégrateur se manifestait. Il a ajouté une gamme d'appareils d'éclairage à son magasin en acquérant Santerre Luminaires qu'il a fini de déménager en octobre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer