Source ID:; App Source:

Wall Street termine à l'équilibre

Après un début de séance hésitant, les indices... (Photo Bryan R. Smith, Agence France-Presse)

Agrandir

Après un début de séance hésitant, les indices new-yorkais évoluaient tranquillement dans le vert quand ils ont plongé vers midi.

Photo Bryan R. Smith, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé vendredi près de l'équilibre, tiraillée entre une nouvelle frayeur sur les négociations commerciales et une salve de statistiques sur les États-Unis reflétant une économie en forme et une inflation sous contrôle.

L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,03% à 26 154,67 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 0,05% à 8010,04 points. L'indice élargi S&P 500 a grappillé 0,03% à 2904,98 points.

La Bourse de New York a soudainement fléchi à la mi-séance après la parution d'informations affirmant que le président américain avait demandé la mise en oeuvre d'une nouvelle salve de tarifs douaniers sur des produits chinois.

De quoi éloigner la perspective d'un accord imminent entre Pékin et Washington alors même que des responsables des deux pays se disent prêts à reprendre officiellement le dialogue.

Mais la dernière menace en date de Donald Trump «entre tout à fait dans la logique de sa technique de négociation», a estimé Quincy Krosby de Prudential.

Et le marché s'est «habitué à déchiffrer les arrières-pensées du président sur le commerce». Aussi n'est-il pas étonnant selon elle que les indices aient rebondi en fin de journée.

En début de séance, les investisseurs s'étaient montrés un peu hésitants face à une salve de diverses statistiques.

Après des chiffres montrant un recul surprise des prix à la production et une progression modeste des prix à la consommation en août, les autorités américaines ont indiqué que les prix des produits importés aux États-Unis avaient baissé de 0,6% sur la même période.

«Ces données suggèrent que l'inflation n'est pas en train de s'emballer et que la Fed pourrait par conséquent relever plus lentement que prévu ses taux directeurs», a relevé Mme Krosby.

Confiance à la hausse

Garante de la stabilité des prix, la banque centrale américaine peut en effet accélérer ou ralentir la remontée en cours des taux d'intérêt en fonction de la situation. Or les courtiers de Wall Street, qui ont largement profité des faibles taux ces dernières années, redoutent de voir cette manne s'éloigner.

Certains observateurs du marché «commencent à faire remarquer que la remontée des taux d'intérêt a déjà des effets négatifs sur les achats immobiliers ou de voitures» en rendant plus chers les emprunts auprès des banques, a souligné Mme Krosby.

D'où l'importance selon elle de surveiller la semaine prochaine les diverses données sur le marché de l'immobilier.

La production industrielle a de son côté augmenté en août pour le troisième mois d'affilée. Et si les ventes au détail ont progressé moins que prévu ce même mois, les autorités ont fortement révisé à la hausse les chiffres de juillet.

L'indice de l'Université du Michigan sur la confiance des consommateurs a pour sa part montré que le moral des ménages s'améliore nettement en septembre.

Sur la semaine les indices ont enregistré une hausse de 0,9% pour le Dow Jones, de 1,4% pour le Nasdaq et de 1,2% pour le S&P 500.

La Bourse de Toronto fait du surplace

L'indice de référence de la Bourse de Toronto ayant obtenu un coup de pouce de son secteur de la santé, qui regroupe les actions de certains des plus grands producteurs de cannabis du pays.

Le huard s'est négocié vendredi au cours moyen de 76,73 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 76,94 cents US de la veille.

«En l'absence de nouvelles au sujet de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), il est normal de voir un peu de décrochage ou un léger recul de la part du dollar canadien», a observé Patrick Blais, gestionnaire de portefeuille principal chez Gestion d'actifs Manuvie.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 11,78 points pour terminer la journée avec 16 013,49 points. Sur l'ensemble de la semaine, il affiche un recul d'un demi-point de pourcentage par rapport à la fin de la semaine dernière.

Le producteur de cannabis Aphria a enregistré la plus forte hausse de la journée, clôturant sur un gain de 13 %, tandis que l'action d'Alacer Gold a reculé de 4,5 %.

Le secteur de la santé a clôturé en hausse de 3,75 %. Le groupe des produits de consommation de base a été le plus faible avec un recul de 0,8 % à Toronto.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 40 cents US à 68,99 $ US le baril, tandis que celui de l'or a cédé 7,10 $ US à 1201,10 $ US l'once. Le prix du cuivre a cédé 3,7 cents US à 2,65 $ US la livre.

-Avec La Presse canadienne 




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer