Autre record pour le Dow Jones, le Nasdaq trébuche

Wall Street a clôturé sans direction lundi, le Dow Jones (+0,28%) continuant à... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Wall Street a clôturé sans direction lundi, le Dow Jones (+0,28%) continuant à profiter de la bonne saison des résultats d'entreprises et battant un record tandis que le Nasdaq (-0,42%) était pénalisé par la contre-performance de grandes valeurs technologiques.

Selon les résultats définitifs, l'indice Dow Jones  a progressé de 60,81 points à 21 891,12 points. L'indice vedette de la place new-yorkaise dépasse ainsi pour la quatrième séance de suite son précédent record.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 26,55 points à 6348,12 points.

L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,07%, soit 1,80 point, à 2470,30 points.

«C'est la continuation de ce que l'on observe depuis la semaine dernière», selon Art Hogan de Wunderlich Securities.

Dans le Dow Jones, «il n'est pas surprenant que les actions continuent à monter au vu des résultats meilleurs que prévu», a-t-il noté.

Le constructeur aéronautique Boeing a ainsi grimpé de plus de 14% depuis la publication de ses chiffres mercredi et a encore pris 0,49% à 242,46 $US lundi.

Chevron, qui a indiqué vendredi avoir renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, est monté de 1%.

Parallèlement, «après la contre-performance d'Amazon la semaine dernière, les grands noms de la technologie peinent à trouver de l'élan», pesant sur le Nasdaq, a estimé Christopher Low de FTN Financial.

Apple, qui doit publier ses résultats mardi, a notamment perdu 0,43%, Facebook a concédé 1,9%  et Alphabet, la maison-mère de Google, 1,2% .

Les trois indices avaient débuté la séance dans le vert avant de piquer du nez après la diffusion de l'indice des directeurs d'achats de l'association ISM.

Selon cet indicateur, généralement considéré comme un bon baromètre économique de l'ensemble du pays, l'activité économique dans la région de Chicago s'est affaiblie en juillet, s'établissant à 58,9 points contre 65,7 points en juin.

«C'est plus faible que prévu mais il ne faut pas oublier que les chiffres de juin étaient impressionnants et que l'activité est toujours en progression», a toutefois nuancé Christopher Low.

Les promesses de ventes de logements ont pour leur part rebondi plus fortement que prévu en juin après trois mois de repli, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

De façon générale, «les marchés actions continuent leur course aux records avec des investisseurs encouragées par des bénéfices par action meilleurs que prévu au deuxième trimestre», a observé Sam Stovall de CFRA dans une note.

Alors qu'environ la moitié des entreprises du S&P 500 ont dévoilé leurs chiffres, les estimations de la société S&P Capital IQ «anticipent une progression moyenne des bénéfices par action sur un an au deuxième trimestre d'environ 9,5%, contre 6,2% attendu en début de saison des résultats», a-t-il remarqué.

Parmi les autres valeurs du jour, le groupe Discovery Communications a lâché 8,2%  après avoir annoncé son intention de racheter Scripps Network (+0,58%) pour 14,6 milliards US. Cette opération mettra sous le même toit les chaînes de télévision Discovery Planet, HGTV, Travel Channel, Eurosport et Food Network.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, soutenue par la vigueur des secteurs des matériaux et de la finance, pendant que le cours du pétrole terminait la journée au-dessus de la barre des 50 $ US le baril pour la première fois en plus de deux mois.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 15,22 points pour finir la séance avec 15 143,87 points.

Le dollar canadien est resté au-dessus du seuil des 80 cents US, avec un cours moyen de 80,10 cents US. Cela représente cependant une baisse de 0,24 cent US par rapport à son cours moyen de vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 46 cents US à 50,17 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a rendu 1,90 $ US à 1273,40 $ US l'once. Le prix du cuivre a grimpé d'environ 1,7 cent US à 2,89 $ US la livre.

AFP-PC




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer