Wall Street termine en baisse après des résultats en demi-teinte

«On aura une meilleure image de la santé... (AP)

Agrandir

«On aura une meilleure image de la santé des entreprises américaines d'ici deux semaines, quand le gros de la saison des résultats sera passé», a rappelé David Levy de Republic Wealth Advisory.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York, Toronto

Wall Street a terminé dans le rouge vendredi, prenant une pause dans sa course aux records après les résultats accueillis tièdement de grandes entreprises comme General Electric ou Microsoft: le Dow Jones a lâché 0,15% et le Nasdaq 0,04%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a reculé de 31,71 points à 21 580,07 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 2,25 points à 6387,75 points, mettant ainsi fin à une série de dix séances consécutives de hausse.

L'indice élargi S&P 500 a cédé 0,04%, ou 0,91 point, à 2472,54 points.

Les indices restent proches de niveaux record, le Dow Jones et le S&P 500 ayant atteint des sommets mercredi et le Nasdaq jeudi.

Après cette progression, «en l'absence de nouvelles économiques d'importance, le repli du jour n'est rien de plus qu'un peu de prise de profits», a estimé Peter Cardillo de First Standard Financial en mettant aussi en avant la forte baisse des cours du pétrole.

Les majors ExxonMobil et Chevron ont respectivement perdu 0,92% et 1,3%.

Signe du calme qui a dominé la place new-yorkaise, l'indice VIX, témoin de la volatilité des marchés, est descendu à son plus bas niveau depuis 1993.

«On aura une meilleure image de la santé des entreprises américaines d'ici deux semaines, quand le gros de la saison des résultats sera passé», a rappelé David Levy de Republic Wealth Advisory.

Mais les sociétés ayant déjà diffusé leurs chiffres «ont dans leur grande majorité dépassé les attentes» même si «certaines prévisions ont déçu», a-t-il ajouté.

Le conglomérat General Electric par exemple a fait part d'un plongeon de 57% de ses bénéfices trimestriels et d'un repli de ses ventes de 11,8%, ces deux chiffres restant supérieurs aux attentes.

Son PDG Jeff Immelt, qui va passer la main le 1er août, s'est toutefois montré pessimiste quant aux perspectives de croissance de l'économie mondiale, ce qui pourrait affecter les prévisions de bénéfices annuels. Le titre a chuté de 2,9%, pesant sur le Dow Jones.

Le groupe informatique Microsoft a aussi reculé, de 0,58%  après avoir pourtant publié des résultats trimestriels en forte hausse marqués par une nouvelle progression de ses activités de services dématérialisés en ligne.

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, tirée vers le bas par les actions du secteur de l'énergie, victimes de la baisse des cours du pétrole brut.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a glissé de 81,51 points à 15 183,13 points.

De son côté, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 79,69 cents US, en hausse de 0,23 cent US par rapport à son cours moyen de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le prix du pétrole brut a plongé de 1,15 $ US à 45,77 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 9,40 $ US à 1254,90 $ US l'once. Le cours du cuivre a pris près d'un cent US pour terminer à 2,72 $ US la livre.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer