Wall Street se rapproche d'un sommet

Les cours du pétrole ont permis au dollar... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

Les cours du pétrole ont permis au dollar canadien de terminer la journée à un sommet de neuf mois, s'approchant un peu plus de 80 cents US.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a légèrement monté hier grâce à l'étonnante résistance du marché pétrolier, qui a donné l'énergie nécessaire à la Bourse pour se rapprocher de ses records : le Dow Jones a pris 0,24 %, au plus haut de l'année, et le Nasdaq 0,16 %.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a gagné 42,67 points à 18 096,27 points et n'a plus qu'environ 200 points à franchir pour atteindre son record de clôture battu en mai 2015, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 7,80 points à 4948,13 points.

L'indice élargi S&P 500, jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, s'est adjugé 1,60 point, soit 0,08 %, à 2102,40 points, lui aussi au plus haut de 2016.

« Il y a une certaine euphorie dans le sillage de l'échec des négociations de Doha », dimanche, a expliqué Alan Skrainka, de Conerstone Wealth Management. « Beaucoup de gens s'attendaient à ce que les cours du pétrole se replient fortement, mais ils sont restés stables puis ont rebondi aujourd'hui ».

Le marché pétrolier a semblé négliger l'incapacité d'une grosse quinzaine de pays producteurs, dont la majorité des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), à trouver un accord face à la surabondance générale à l'issue d'une réunion pourtant très attendue ce week-end, et il s'est résolument orienté en hausse mercredi après l'annonce d'une progression moindre que prévu des stocks américains de brut.

Parmi les résultats du jour au sein du Dow Jones, le groupe informatique Intel qui a fait oublier des résultats inférieurs aux attentes par l'annonce de 12 000 suppressions de postes pour « accélérer » sa transition vers des marchés plus porteurs que le PC, a gagné 1,27 % à 32 $ US.

Le géant des boissons non alcoolisées Coca-Cola a en revanche perdu 4,8 % après avoir annoncé que le dollar américain, malgré son récent affaiblissement, allait continuer à rogner ses ventes sur fond de désaffection pour ses sodas.

Le groupe internet Yahoo! a pris 4,16 % après avoir à la fois fait part d'un nouveau recul des résultats trimestriels, mais de « progrès importants » dans l'examen de ses options stratégiques, sans donner toutefois de détails précis sur la procédure pouvant déboucher sur la cession de tout ou partie de ses activités.

Le huard s'approche des 80 cents US

Les cours du pétrole ont aussi permis au dollar canadien de terminer la journée à un sommet de neuf mois. 

Le huard s'est rapproché de la barre des 80 cents US, s'adjugeant 0,06 cent US à 79,05 cents US. Il faut remonter au 3 juillet dernier pour lui trouver un meilleur cours de clôture, soit 79,62 cents US.

Le prix du pétrole brut a grimpé mercredi de 1,71 $ US à 44,18 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, un niveau qu'il n'avait pas atteint en cinq mois, après que l'administration américaine eut indiqué que ses réserves de brut avaient moins augmenté que prévu la semaine dernière.

Le prix du cuivre a progressé de 1 cent US à 2,24 $ US la livre à New York, pendant que celui du lingot d'or est essentiellement resté stable, prenant 10 cents US à 1254,40 $ US l'once.

- Avec La Presse canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer