Wall Street en repli dans une séance prudente

Wall Street a fini en baisse lundi après une séance restée dans l'ombre de la... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini en baisse lundi après une séance restée dans l'ombre de la rechute du marché pétrolier, les investisseurs restant prudents à l'approche de la fin de l'année: le Dow Jones a perdu 0,14 % et le Nasdaq 0,15 %.

La Bourse de Toronto était fermée pour un congé de la période des Fêtes.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones  a cédé 23,90 points à 17 528,27 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 7,51 points à 5040,99 points.

Particulièrement suivi par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a reculé de 4,49 points, soit 0,22 %, à 2056,50 points.

La Bourse de New York a amorcé son repli dès le début de la matinée, visiblement influencée par le marché du pétrole qui a abandonné l'essentiel de ses gains de la semaine dernière, avant de modérer un peu son pessimisme vers la fin de séance.

«Il règne une certaine confusion», a souligné Michael Gayed, chez Pension Partners, évoquant de la «nervosité» en fin d'année, et s'étonnant de voir progresser à la fois un secteur favorisé par les investisseurs les plus prudents, comme celui des services de base, et les valeurs liées aux dépenses non essentielles des consommateurs, considérées habituellement plus risquées.

«On est tiraillés en fin d'année, personne ne sait vraiment comment se positionner», a-t-il dit, en évoquant un manque d'éléments susceptibles de catalyser le mouvement.

«Les prix du pétrole abandonnent en gros leurs gains de la semaine dernière, les volumes d'échanges sont faibles et il n'y a pas d'actualité macro-économique, donc tout cela met le marché sous pression», a relevé pour sa part Peter Cardillo, chez First Standard Financial.

Mais à mi-chemin entre Noël et le jour de l'An, les volumes étaient particulièrement faibles, «ce qui fait que les mouvements peuvent être un peu exagérés», a souligné M. Cardillo.

La première partie de séance avait été particulièrement morose, plombée non seulement par la rechute des cours du pétrole, mais aussi par le recul des Bourses de Shanghaï, Francfort et Paris.

En outre en Chine, les bénéfices des principaux groupes industriels chinois ont reculé de 1,4 % en novembre par rapport au même mois de 2014.

Au Japon, la production industrielle a chuté de 1 % en novembre sur un mois, soit largement plus que ce qu'avaient escompté les économistes interrogés par l'agence Bloomberg.

«Une note d'espoir a été fournie par MasterCard, dont l'indicateur Spending Pulse a fait état d'un bond de 7,9 % des ventes - hors essence et automobiles - pour les fêtes entre Thanksgiving et la veille de Noël», a tout de même noté Patrick O'Hare, chez Briefing.

Le marché obligataire a un peu monté. Le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 2,231 % contre 2,240 % jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,946 % contre 2,964 % précédemment.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer