La Fed ne fait guère réagir Wall Street et le dollar

La Banque centrale américaine a pris mercredi la... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

La Banque centrale américaine a pris mercredi la décision historique de relever ses taux pour la première fois en près de 10 ans.

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le dollar hésitait un peu face à l'euro, tandis que Wall Street se maintenait en hausse, mercredi après la décision sans surprise de la Réserve fédérale (Fed) de relever ses taux pour la première fois depuis 2006.

------------------

Les marchés vers 14h30:

------------------

Vers 14h30, l'euro montait légèrement face au billet vert à 1,0942 dollar, contre 1,0930 dollar la veille vers 19h, après avoir changé plusieurs fois de direction juste après les annonces de la banque centrale américaine.

À Wall Street, le Dow Jones prenait 104,62 points, soit 0,60%, à 17 629,53 points, et le NASDAQ 0,67%, soit 33,44 points, à 5028,80 points, après s'être tous deux très brièvement orientés en baisse après le communiqué de la Fed.

La Banque centrale a pris mercredi la décision historique de relever ses taux pour la première fois en près de 10 ans, amorçant de façon largement attendue la normalisation de sa politique monétaire après des mois de spéculations.

«Il n'y a vraiment aucune surprise, c'est absolument un non événement», a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services.

Ce modeste relèvement de 0,25 point de pourcentage marque le début du retrait d'un précieux soutien à l'économie par la Fed, mais, comme beaucoup d'observateurs s'y attendaient, la banque centrale a pris un ton attentiste dans le communiqué qui accompagnait la décision, en mettant l'accent sur l'aspect «graduel» de ses futures actions.

«Ils ont eu tellement de peine à arriver à remonter les taux que la dernière chose qu'ils voulaient c'était de faire peur», a souligné M. Volokhine.

Alors qu'une normalisation monétaire américaine est susceptible de renforcer le billet vert en le rendant plus intéressant, le dollar a peu réagi à cette hausse, évoluant proche de l'équilibre avec l'euro et se maintenant en légère hausse face à la devise japonaise, à 121,90 yens.

Les changes «ont été un peu erratiques immédiatement après l'annonce» mais «la Fed a largement réussi à répondre aux attentes du marché avec un communiqué plutôt attentiste», a commenté Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Parmi les devises des pays émergents, le dollar a ralenti sa hausse par rapport au réal brésilien, à 3,9086 réals pour un dollar, et s'est même orienté en légère baisse face à la devise mexicaine, à 17,1018 pesos pour un dollar.

Le marché obligataire américain se maintenait en baisse, comme avant le communiqué de la Fed, le rendement des bons du Trésor à dix ans montant à 2,292% contre 2,269% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,003% contre 2,993% précédemment.

Les investisseurs s'apprêtent désormais à tirer des conclusions de la conférence de presse de Janet Yellen, présidente de la Fed, entamée à 14h30.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer