Wall Street recule avec les détaillants

Wall Street a légèrement baissé hier, affaiblie par le repli des titres des... (PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO MARK LENNIHAN, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a légèrement baissé hier, affaiblie par le repli des titres des grands détaillants et déjà concentrée sur les grands événements du reste de la semaine, dont une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et des chiffres sur l'emploi américain.

----------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 13 469,83 / +101,59 (+0,76 %)
  • TSX Crois. 523,47 / +1,46 (+0,28 %)
  • Dow Jones 17 719,92 / -78,57 (-0,44 %)
  • S&P 500 2080,41 / -9,70 (-0,46 %)
  • NASDAQ 5108,67 / -18,86 (-0,37 %)

-----------------

Selon des résultats définitifs, l'indice Dow Jones a cédé 78,57 points, à 17 719,92, et le NASDAQ, à dominante technologique, 18,86 points, à 5108,67.

Le S&Pµ 500, un indice élargi jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, a reculé de 9,70 points, ou 0,46 %, à 2080,41.

De plus en plus d'acteurs du marché jugent comme un fait acquis le fait que la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale américaine, va commencer avant la fin de l'année à limiter son soutien à l'économie en relevant ses taux, actuellement presque nuls, pour la première fois depuis 2006.

« Le plus important, ce seront les chiffres sur l'emploi [pour novembre] de vendredi, les derniers de ce type avant la décision de décembre de la Fed, et d'ici là les fluctuations devraient être limitées », a jugé un analyste.

À l'inverse de la Fed, les investisseurs s'attendent à ce que la BCE, qui procède déjà à des rachats d'actifs pour 60 milliards d'euros par mois, annonce jeudi une accélération de son soutien à l'économie.

Parmi les valeurs, le groupe automobile Ford a perdu 1,38 % après avoir annoncé que la nouvelle hausse des rémunérations concédée aux forceps au puissant syndicat américain UAW allait faire augmenter ses coûts salariaux de 1,5 % par an, même si cette hausse est moindre que ce qu'il redoutait au départ.

Très surveillée après le Vendredi fou marqué par des soldes importants au lendemain de Thanksgiving et au moment du Cyberlundi dominé par les achats en ligne, la distribution a enregistré de mauvaises performances.

Wal-Mart, numéro un mondial du secteur, a perdu 1,75 %, Target, 1,28 %, et, quant à la distribution en ligne plus spécifiquement, Amazon a baissé de 1,26 %.

Office Depot, spécialiste des fournitures de bureau, a cédé 2,37 % après un article du New York Post faisant état de la volonté des autorités de régulation de bloquer un projet de fusion avec son concurrent Staples, qui a reculé de 1,95 %.

Une augmentation du cours du lingot d'or a aidé la Bourse de Toronto à clôturer en hausse. L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 101,59 points, à 13 469,83 points.

Le dollar canadien s'est, pour sa part, apprécié de 0,11 cent US, à 74,89 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du lingot d'or a gagné 9,10 $US, à 1065,30 $US l'once, tandis que le prix du cuivre a perdu 1 cent US, à 2,05 $US la livre.

Le cours du pétrole brut a, quant à lui, reculé de 6 cents US, à 41,65 $US le baril, à New York.

- Avec PC




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer