L'économie mondiale inquiète les marchés

«C'est juste la poursuite du mouvement d'hier, les... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

«C'est juste la poursuite du mouvement d'hier, les investisseurs essaient encore d'accepter la possibilité de taux d'intérêt plus élevés à court terme», a commenté Jack Ablin, chez BMO Private Bank.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

La Bourse de New York prolongeait mardi son mouvement de repli engagé la veille, sans motivation pour pousser plus haut alors qu'elle craint toujours pour la croissance mondiale et s'inquiète d'une possible hausse des taux d'intérêt.

--------------

Les marchés à la fermeture :

  • TSX 13 411,63 / -70,99 (-0,53%)
  • Dow Jones 17 758,21 / 27,73 (0,16%)
  • S&P 500 2 081,71 / 3,13 (0,15%)
  • NASDAQ 5 083,24 / -12,06 (-0,24%)

-----------------

L'indice Dow Jones a terminé en hausse de 27,73 points (+0,16%), alors que l'indice élargi S&P 500 prenait 3,13 points (+0,15%) à 2081,71

«C'est juste la poursuite du mouvement d'hier, les investisseurs essaient encore d'accepter la possibilité de taux d'intérêt plus élevés à court terme», a commenté Jack Ablin, chez BMO Private Bank.

Depuis la semaine dernière et des chiffres bien meilleurs que prévu sur les créations d'emplois aux États-Unis en octobre, les investisseurs jugent très probable que la Réserve fédérale décide de rehausser les taux d'intérêt le mois prochain.

Les analystes de Charles Schwab ont indiqué qu'à ces soucis s'ajoutaient des chiffres décevants sur l'inflation des prix à la consommation en Chine.

Du coup, le réflexe de chasse aux bonnes affaires qui ces derniers temps a souvent suivi les séances de forte baisse comme celle de lundi (autour de -1% pour tous les indices) ne s'est pas manifesté.

L'inflation a fortement ralenti en octobre en Chine, à 1,3% sur un an, traduisant une faible demande et nourrissant les inquiétudes sur la deuxième économie mondiale.

Aux États-Unis, l'optimisme des petits entrepreneurs s'est affiché stable en octobre par rapport à septembre, alors que les analystes de Bloomberg avaient espéré qu'il se renforcerait.

Quant aux prix à l'importation aux États-Unis, ils ont encore baissé en octobre (-0,5%), et pas seulement sous l'effet de la chute des cours du brut, mais sans que les analystes en tirent des conclusions très éclairantes.

D'un côté, ce chiffre confirme que l'objectif d'inflation annuelle de 2% auquel aspire la Fed reste hors d'atteinte: «Cela n'encourage pas forcément la Fed à remonter les taux en décembre. En même temps, la Fed continue à penser que les raisons de la baisse des prix à l'importation sont passagères», et non de nature à peser sur son intention de rehausser les taux, a assuré Patrick O'Hare, chez Briefing.

Apple inquiète

Les indices étaient enfin tirés à la baisse par la première capitalisation boursière mondiale, Apple. Le titre perdait 2,58% sur des rumeurs de ralentissement des ventes pour son iPhone 6s, relayées par une note de la banque Credit Suisse.

La chaîne d'habillement Gap chutait de 4,33%, après un déclin de ses ventes d'octobre à périmètre constant, ne réussissant pas à endiguer le déclin des griffes Gap et Banana Republic.

Dans la pharmacie, Valeant chutait encore de 6,57%, après avoir reconnu que ses prix et ses volumes de ventes avaient souffert des questions sur ses méthodes comptables et commerciales soulevées par la firme financière Citron.

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, les inquiétudes persistantes sur le ralentissement de l'économie mondiale ayant pesé sur les titres du secteur aurifère et celui des métaux et minerais diversifiés.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la séance en baisse de 70,99 points, à 13 411,63 points. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,06 cent US à 75,39 cents US.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du lingot d'or a avancé de 40 cents US à 1088,50 $ US l'once, tandis que le prix du pétrole brut a grimpé de 34 cents US à 44,21 $ US le baril. Le cours du cuivre a quant à lui cédé 1 cent US à 2,22 $ US la livre.

- Avec La Presse Canadienne 




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer