Wall Street plombée par les entreprises

«Plusieurs entreprises, dont Caterpillar, DuPont et Microsoft, ont... (PHOTO RICHARD DREW, AP)

Agrandir

«Plusieurs entreprises, dont Caterpillar, DuPont et Microsoft, ont publié des résultats décevants et surtout des prévisions peu encourageantes» pour l'année en cours, a noté Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

PHOTO RICHARD DREW, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a fini en nette baisse mardi, après de mauvais résultats d'entreprises et un chiffre de mauvais augure pour l'économie américaine: le Dow Jones a perdu 1,65% et le Nasdaq 1,89%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 291,49 points à 17 387,21 points, après avoir reculé de plus de 2% en cours de séance, et le Nasdaq, à dominante technologique, 90,27 points à 4681,50 points.

L'indice élargi S&P 500, le plus surveillé par les investisseurs professionnels, a abandonné 1,34 %, soit 27,53 points, à 2029,56 points.

«Les gens ont surtout réagi à un chiffre franchement très mauvais sur les commandes de biens durables, qui ont baissé de façon imprévue en décembre et ont été révisées en baisse pour novembre» aux États-Unis, a rapporté Chris Low, de FTN Financial.

«Cela laisse croire à une faiblesse des investissements et accroit les craintes sur le produit intérieur brut (PIB) américain du quatrième trimestre», dont une première estimation sera donnée vendredi, a-t-il ajouté.

De plus, «plusieurs entreprises, dont Caterpillar, DuPont et Microsoft, ont publié des résultats décevants et surtout des prévisions peu encourageantes» pour l'année en cours, a noté Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

«Les bénéfices semblent souvent affectés par la force du dollar», ce qui nuit aux exportateurs, a-t-il souligné.

La monnaie américaine est sur une pente ascendante depuis plusieurs mois, notamment face à la monnaie européenne, même si l'euro regagnait un peu de terrain mardi, au lendemain d'un plus bas en plus de 11 ans.

«En cas de hausse du dollar, comme celle observée depuis six mois, les groupes profitent d'abord d'une meilleure valorisation de leurs commandes existantes, mais ensuite, elles souffrent d'une baisse de leurs exportations», a souligné Chris Low.

Dans ce contexte, le marché obligataire, qui profite généralement de l'inquiétude des investisseurs, était en petite hausse. Vers 17h00, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 1,208%, contre 1,823% lundi soir, et celui des bons à 30 ans reculait à 2,386%, contre 2,398%.

Le marché surveille aussi la réunion de deux jours du Comité monétaire de la Banque centrale américaine (Fed), entamée mardi à Washington, à l'issue de laquelle il devrait laisser proche de zéro les taux d'intérêt de la banque centrale.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer