Wall Street: le Dow Jones bat un nouveau record pour Noël

Wall Street a fini en très légère hausse mercredi, fermant plus tôt qu'à... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini en très légère hausse mercredi, fermant plus tôt qu'à l'ordinaire à la veille de Noël, alors que les investisseurs restaient optimistes sur l'économie américaine.

--------------------------------- 

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 607,31 / 13,28 (0,09%)
  • Dow Jones 18 030,21 / 6,04 (0,03%)
  • S&P 500 2 081,88 / -0,29 (-0,01%)
  • NASDAQ 4 773,47 / 8,05 (0,17%)
--------------------------------- 

Même si les indices ont ralenti en toute fin de séance, le Dow Jones a enregistré sa sixième hausse de suite, «sur la dynamique qui s'est installée mercredi dernier», après une décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), qui s'est engagée à se montrer «patiente» avant de remonter ses taux, a noté Art Hogan, de Wonderlich Securities.

Ce mouvement de hausse, encouragé mardi par une révision en franche hausse du produit intérieur brut (PIB) américain pour le troisième trimestre, a notamment conduit pour la première fois le Dow Jones au-dessus des 18.000 points.

«Désormais, les marchés semblent tomber dans des échanges réduits, typiques des fêtes, mais la tendance reste globalement à la hausse», a commenté Art Hogan, à la veille d'une journée de clôture pour Noël.

De plus, mercredi, «sur le calendrier des indicateurs économiques américains, figurait une baisse inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage», qui a confirmé l'optimisme ambiant, ont souligné les experts de Charles Schwab.

Le marché obligataire était incertain. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,264 % contre 2,257 % mardi soir, mais celui des bons à 30 ans reculait à 2,834 %, contre 2,852 % à la précédente clôture.

Les biotechs se reprennent 

Sur le plan des valeurs, «le plus notable était un petit rebond du secteur de la biotechnologie, sous pression depuis deux jours», a remarqué Art Hogan.

Le secteur est animé depuis le début de la semaine, après qu'Express Scripts, un important gestionnaire de régimes d'assurances médicaments, a décidé de proposer exclusivement un traitement du laboratoire AbbVie, qui a pris 2,89 % à 66,21 dollars, contre la forme la plus courante de l'hépatite C.

L'un des groupes les affectés par cette annonce, Gilead, s'est un peu repris, progressant de 2,06 % à 91,29 dollars, après avoir chuté de quelque 15 % depuis la fin de la semaine dernière.

Le laboratoire Achillion a aussi rebondi, de 10,30 % à 13,06 dollars, sans pour autant effacer un plongeon de près de 25 % la veille.

Également dans la santé, NewLink Genetics, qui a reçu des financements du gouvernement américain pour développer un vaccin contre Ebola, a gagné 3,61 % à 39,08 dollars.

Le secteur pétrolier était affecté par un nouveau repli des prix du baril de brut, qui perdait environ 1,5 dollar mercredi à New York. Le géant ExxonMobil a ainsi reculé de 0,86 % à 93,78 dollars.

Parmi les autres valeurs, le groupe alimentaire Cal-Maine Foods, spécialiste des oeufs, a perdu 3,92 % à 42,45 dollars, après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel nettement inférieur aux attentes.

L'opérateur de télévision par satellite DirecTV a cédé 0,06 % à 86,82 dollars sans profiter de l'annonce de la signature d'un contrat sur plusieurs années pour distribuer les productions de Disney, qui a de son côté reculé de 0,29 % à 94,42 dollars.

Les services de messagerie FedEx et UPS, dont les performances sont surveillées à la veille de Noël, ont respectivement perdu 0,29 % à 176,42 dollars, et 0,04 % à 112,41 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer