L'action de Malaysia Airlines plonge à la Bourse de Kuala Lumpur

Un avion de la compagnie aérienne malaisienne parti... (PHOTO ARCHIVES OLIVIA HARRIS, REUTERS)

Agrandir

Un avion de la compagnie aérienne malaisienne parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur, probablement abattu par un missile, s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses, faisant 298 morts, dont plus de la moitié de Néerlandais.

PHOTO ARCHIVES OLIVIA HARRIS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kuala Lumpur

L'action de la compagnie aérienne Malaysia Airlines a plongé de plus de 15% vendredi à l'ouverture de la Bourse de Kuala Lumpur, au lendemain de l'écrasement d'un de ses appareils en Ukraine, quatre mois après la disparition du vol MH370 en route vers Pékin.

L'action est descendue jusqu'à 0,185 ringgit en matinée, soit une chute de 17,8% par rapport à la clôture de la veille. Elle s'est redressée quelque peu ensuite et ne perdait plus que 13% en milieu de matinée.

Un avion de la compagnie aérienne malaisienne parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur, probablement abattu par un missile, s'est écrasé jeudi dans l'est de l'Ukraine, dans une zone contrôlée par les séparatistes prorusses, faisant 298 morts, dont plus de la moitié de Néerlandais.

Il s'agit du 2e appareil perdu par la compagnie cette année, après la disparition mystérieuse du vol MH370, le 8 mars, lors d'un vol entre Kuala Lumpur et Pékin, avec 239 personnes à bord.

Cette disparition, ajoutée aux pertes enregistrées depuis plusieurs années par Malaysia Airlines, avait déjà lourdement pesé sur l'action et poussé le marché à s'interroger sur une vente éventuelle ou une restructuration.

La tragédie de jeudi est un nouveau coup dur.

«Dans l'histoire de l'aviation, il n'y a jamais eu une compagnie qui traverse deux catastrophes en l'espace de quatre mois. On ne peut donc pas s'appuyer sur le passé pour imaginer qu'elle puisse s'en sortir», a déclaré Mohshin Aziz, analyste chez Maybank Investment Bank, à l'agence Dow Jones Newswires.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer