Nouveaux records à Wall Street

La Bourse de New York a emmené les indices Dow Jones et S&P 500 à des niveaux... (Photo Richard Drew, Associated Press)

Agrandir

Photo Richard Drew, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

La Bourse de New York a emmené les indices Dow Jones et S&P 500 à des niveaux jamais atteints auparavant mercredi dans un marché surtout focalisé sur la diffusion du rapport mensuel sur l'emploi américain jeudi.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mercredi. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,03 cent US à 93,75 cents US.

----------------------------------

Les marchés à la clôture : 

  • TSX 15 209,79 / 63,78 (0,42%)
  • Dow Jones 16 976,24 / 20,17 (0,12%)
  • S&P 500 1 974,61 / 1,29 (0,07%)
  • NASDAQ 4 457,73 / -0,92 (-0,02%)
----------------------------------

Après un élan d'enthousiasme mardi, les courtiers ont fait preuve de beaucoup plus de sobriété mercredi, les indices évoluant près de l'équilibre tout au long de la séance.

«Les investisseurs regardent le Dow Jones s'approcher du seuil symbolique des 17 000 points et le S&P 500 frôler la barre des 2000 points», a commenté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. «Ce sont des niveaux uniquement psychologiques, mais ça amène les acteurs du marché à redouter de passer à côté d'un mouvement de hausse», a-t-il ajouté.

Mais en même temps, la retenue prévalait à la veille du très attendu rapport mensuel officiel sur l'emploi aux États-Unis.

La société de services informatiques ADP a fait part mercredi de chiffres de bon augure avec la création de quelque 281 000 emplois dans le secteur privé dans le pays en juin, alors que les analystes tablaient sur une hausse plus limitée à 200 000.

«Il ne faut pas oublier qu'ADP est connu pour induire en erreur le marché» avant la publication des données officielles, a souligné Jennifer Lee de BMO Capital Markets en rappelant les fortes différences qui existent parfois entre les chiffres du gouvernement et ceux de la société.

Cela dit, les bonnes statistiques diffusées par ADP font suite à une série de nouvelles encourageantes concernant la croissance américaine en juin, qu'il s'agisse des ventes de voitures, les plus importantes depuis 2006, ou d'une activité manufacturière proche de son plus haut en six mois.

De plus, les chiffres d'ADP «étaient tellement solides que certains acteurs du marché craignent que cela n'incite la Fed à relever plus tôt que prévu ses taux d'intérêt», a souligné Christopher Low de FTN Financial.

La perspective d'un relèvement de ces taux, actuellement proches de zéro, par la banque centrale américaine fait frémir les opérateurs, qui redoutent un tarissement de l'afflux de liquidités sur le marché.

D'ailleurs, «les taux sur le marché obligataire ont nettement augmenté, signe que cette possibilité est vraiment prise en compte», a ajouté l'économiste.

Le marché obligataire a de fait nettement reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a grimpé à 2,628% contre 2,558% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,466% contre 3,388% la veille.

GoPro trébuche 

Sur le front des valeurs, la banque JPMorgan Chase a lâché 1,04% à 56,97 dollars. Au lendemain de l'annonce de la maladie qui frappe son PDG Jamie Dimon, les investisseurs s'interrogeaient sur la mise en place d'un éventuel plan de succession.

Bank of America a de son côté profité du relèvement par les analystes de Deutsche Bank de leur recommandation sur la valeur, grimpant de 1,60% à 15,85 dollars.

Le distributeur de boissons alcoolisées Constellation Brands a pour sa part ravi les investisseurs avec des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et un relèvement de ses prévisions de bénéfice annuel (+2,34% à 90,45 dollars).

Le géant de l'internet Google, qui a annoncé mardi le rachat du site d'écoute de musique en ligne Songza, a cédé 0,12% à 590,78 dollars.

GoPro, le fabricant américain de mini-caméras prisées des sportifs de l'extrême récemment arrivé au Nasdaq, a trébuché: après avoir doublé en moins d'une semaine son prix d'introduction en Bourse, l'action a reculé mercredi de 13,85% à 42,02 dollars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer