Québecor fera le point avec Bay Street

Le nouveau patron de Québecor, Pierre Dion (à... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le nouveau patron de Québecor, Pierre Dion (à droite), et le vice-président de TVA Sports, Serge Fortin, lors d'une conférence de presse en novembre 2013. À ce moment, M. Dion était PDG du Groupe TVA, poste qu'il continue d'assumer par intérim.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Richard Dufour

Le nouveau grand patron de Québecor (T.QBR.B), Pierre Dion, échangera avec les analystes de Bay Street jeudi en fin de matinée, à l'occasion de la présentation des résultats financiers des mois de janvier, février et mars. Voici cinq points à surveiller en prévision de la conférence téléphonique qui se déroulera une semaine après l'annonce du départ de Robert Dépatie.

Clarifier la situation

«Les circonstances qui ont amené Robert Dépatie à prendre sa retraite sont encore nébuleuses. Il y a plusieurs questions encore sans réponse», affirme Jeff Fan, de la Scotia. Pour Dvai Ghose, de Canaccord, le départ de Robert Dépatie représente une source d'inquiétude à court terme. «Je trouve intéressant le fait qu'en décembre, Québecor a annoncé la vente de 74 journaux au Québec. Ça pouvait démontrer une certaine indépendance de Dépatie face à PKP.»

L'impact de l'entrée en politique de PKP

La décision de PKP de se lancer en politique pourrait avoir provoqué une vague de désabonnements. Dvai Ghose, de Canaccord, s'attend à une perte 15 000 clients au câble (Barclays prévoit 18 000 désabonnements). Ça se compare avec une perte de 5800 clients à ce service un an plus tôt. Dvai Ghose prévoit l'ajout net de seulement 4000 abonnés à l'internet (contre 9600 il y a un an) et de 3000 abonnés à la téléphonie par câble (contre 9100 un an plus tôt).

La vision stratégique

«Il y a des craintes que Pierre Dion pourrait ajuster la stratégie pour mettre plus d'emphase sur les médias», souligne Phillip Huang, de Barclays. «Je m'attends à ce qu'il rassure les investisseurs en disant que la stratégie ne changera pas.» Jeff Fan, de la Scotia, continue de penser que les ambitions pancanadiennes dans le sans-fil sont intimement liées à une prudence financière, et que Québecor ne fera aucun geste qui pourrait influencer sa capacité de racheter la participation de 25% de la Caisse dans Québecor Média d'ici deux ans.

La réaction en Bourse

Québecor a perdu 5% de sa valeur depuis deux semaines, mais le titre reçoit l'étiquette «Top Pick» de la part de Phillip Huang, de Barclays. «Je recommande Québecor parce que les activités dans le sans-fil sont sur le point de se transformer et parce que la valeur de ces actifs est sous-évaluée de façon significative par le marché actuellement.» Douze des seize analystes qui suivent le titre suggèrent l'achat de l'action de Québecor.

La performance trimestrielle

Les analystes s'attendent à un bénéfice par action ajusté de 31 cents pour le trimestre. Il s'agirait d'une progression de 5 cents par action par rapport aux profits de 26 cents par action générés il y a un an.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer