Les titres miniers et technologiques font reculer le TSX

FILE - Traders Daniel Leporin, left, and Michael... (Photo Richard Drew, archives AP)

Agrandir

FILE - Traders Daniel Leporin, left, and Michael Urkonis work on the floor of the New York Stock Exchange in this April 23, 2014 file photo. Global stocks tumbled Friday April 25, 2014 after tensions over Ukraine mounted and Standard & Poor's cut Russia's credit rating, warning of capital flight and risks to investment due to the crisis. (AP Photo/Richard Drew, File)

Photo Richard Drew, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Malcolm Morrison
Agence France-Presse
Toronto

Le déclin du secteur de la technologie et la faiblesse de celui des mines a légèrement fait reculer la Bourse de Toronto, lundi.

----------------

Les marchés à la clôture : 

  • TSX -2,66 (-0,02%) à 14 530,91
  • Dow Jones + 87,28 (0,53%) à 16 448,74
  • S&P 500 + 6,03 (0,32%) à 1 869,43
  • NASDAQ -1,16 (-0,03%) à 4 074,40
----------------

Une partie de la contre-performance du secteur minier est attribuable à la fin des discussions sur une éventuelle fusion entre Barrick Gold (TSX:ABX) et Newmont Mining. L'action de Barrick a cédé 62 cents à 19,12 $.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,09 cent US à 90,7 cents US.

La volatilité a aussi laissé sa marque sur les grands marchés boursiers américains. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a ainsi affiché un gain de plus de 100 points, avant de redescendre en territoire négatif en après-midi, pour finalement clôturer sur un gain de 87,28 points, à 16 448,74 points.

L'indice composé du Nasdaq a reculé de 1,16 point à 4074,4 points, touché par déclins des actions de plusieurs poids lourds de la technologie, notamment Amazon, Facebook et Netflix.

Après avoir connu une bonne année 2013, les titres technologiques semblent connaître cette année une certaine correction. Le Nasdaq a reculé de trois pour cent depuis le début d'avril.

L'indice élargi S&P 500 a gagné lundi 6,03 points à 1869,43 points.

À Toronto, le secteur de la technologie a reculé de près d'un pour cent, l'action de Constellation Software (TSX:CSU) ayant notamment échappé 3,4 pour cent à 253,03 $.

Les investisseurs se sont par ailleurs intéressés à l'escalade des tensions en Ukraine.

Le gouvernement américain a imposé lundi des sanctions contre sept membres du gouvernement russe et 17 compagnies ayant des liens avec des proches du président russe Vladimir Poutine.

Selon la Maison-Blanche, ces sanctions sont mises en place parce que la Russie n'a pas tenu les promesses qu'elle avait faites en vertu d'un accord international visant à atténuer la crise en Ukraine.

La Bourse de Toronto sera en outre influencée cette semaine par la publication d'une série de résultats trimestriels d'entreprises.

Au Canada, la Pétrolière Impériale (TSX:IMO), Suncor Énergie (TSX:SU), Cenovus Energy (TSX:CVE) et Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) doivent dévoiler leurs plus récents résultats.

Le secteur de l'énergie affiche la meilleure performance du parquet torontois depuis le début de l'année, avec une progression d'environ 15 pour cent.

Le cours du pétrole brut a avancé lundi de 24 cents US à 100,84 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le secteur de l'énergie du TSX gagné 0,1 pour cent.

Le secteur aurifère a été le plus grand perdant, avec une baisse de 2,13 pour cent. Le cours du lingot d'or a abandonné 1,80 $ US à 1299 $ US l'once à New York.

Le secteur des métaux de base a cédé 1,62 pour cent, pendant que le cours du cuivre restait inchangé à 3,09 $ US la livre à New York.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer