Le meilleur et le pire du TSX

Maintenant que le dernier trimestre de l'année est bien entamé, il devient de... (PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES REUTERS

Richard Dufour

Maintenant que le dernier trimestre de l'année est bien entamé, il devient de plus en plus évident de flairer qui seront les grands gagnants et les grands perdants de 2015 en Bourse.

Alors que la pharmaceutique montréalaise Theratechnologies s'avère la grande étoile de la Bourse de Toronto avec un rendement supérieur à 400 % cette année, le titre le plus performant de l'indice S&P/TSX reste le fournisseur de pièces automobiles Uni-Sélect. L'action de cette entreprise de Boucherville est en hausse de 90 % depuis le 1er janvier.

Le principal indice de la Bourse de Toronto, qui affiche un recul d'environ 6 % jusqu'ici cette année, tient compte de la performance de 242 titres. Seulement le tiers des 242 membres de l'indice, soit 80 titres, enregistrent des rendements positifs en 2015.

Fait intéressant compte tenu de la débâcle du secteur des ressources naturelles dans la foulée de la chute des prix des matières premières, cinq des dix titres les plus performants de l'indice S&P/TSX cette année proviennent du secteur de l'énergie et des ressources. Ces cinq titres sont Silver Standard (+ 69 %), Detour Gold (+ 63 %), Just Energy (+ 55 %), Novagold (+ 52 %) et Advantage Oil & Gas (+ 45 %).

Seulement 4 des 20 titres les plus performants dans l'indice S&P/TSX cette année émanent de Québec inc. Après Uni-Sélect, qui est de loin le titre le plus performant dans cet indice, on retrouve Dollarama (+ 49 %), WSP Global (+ 37 %) et Stella-Jones (+ 35 %).

Si on exclut le secteur de l'énergie, le titre qui génère le pire rendement de l'indice canadien jusqu'ici en 2015 est celui de Bombardier (-60 %). Seuls Baytex Energy (- 68 %) et Pengrowth Energy (- 61 %) font pire.

DES POIDS LOURDS ÉCORCHÉS

En regardant par ailleurs uniquement du côté des plus importantes capitalisations boursières au pays, on réalise que seulement trois des dix géants canadiens affichent des rendements positifs en 2015.

Même si elle se fait malmener en Bourse depuis quelques semaines, la pharmaceutique lavalloise Valeant demeure le poids lourd canadien qui enregistre la meilleure performance boursière depuis le 1er janvier avec une hausse de 30 %. Le cours boursier actuel de Valeant est cependant 40 % moins élevé qu'à son sommet de l'été.

Brookfield Asset Management (+ 12 %) et BCE (+ 6 %) sont les deux seuls autres membres du groupe sélect des dix poids lourds canadiens à présenter un rendement positif en 2015.

Quatre des sept plus grosses entreprises canadiennes qui affichent des rendements négatifs proviennent du secteur bancaire (BMO, Royale, TD, Scotia). Les trois autres sont Suncor, Enbridge et le CN.

LES « PERLES » DE QUÉBEC INC. DANS LE S&P/TSX CETTE ANNÉE

Uni-Sélect + 90 %

Dollarama + 49 %

WSP Global + 37 %

Stella-Jones + 35 %

Valeant + 30 %

Couche-Tard + 23 %

Transcontinental + 21 %

Gildan + 19 %

Metro + 18 %

Semafo + 12 %




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer