Des FNB pour tous les goûts

L'offre de fonds négociés en Bourse (FNB) continue de croître au Canada avec 21... (PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO RICHARD DREW, ARCHIVES AP

Paul Durivage
La Presse

L'offre de fonds négociés en Bourse (FNB) continue de croître au Canada avec 21 nouveaux produits lancés pendant l'automne et 28 à venir prochainement, selon le service de recherche de la Financière Banque Nationale. On trouve maintenant des FNB à toutes les sauces, par pays, ressources ou industries, et même des mixtures étranges comme les banques européennes.

Les FNB sont des titres qui peuvent être achetés ou vendus à tout moment en Bourse, comme n'importe quelle autre action. Leur rendement s'aligne généralement sur un indice ou un panier de valeurs boursières ou obligataires. Ils se distinguent principalement des fonds communs par leur gestion plus ou moins passive, d'où des frais de gestion très bas.

Voici cinq nouveaux fonds lancés cette année qui ont retenu notre attention.

Pour suivre les initiés

L'imitation est la plus sincère forme de flatterie. La firme Horizons, qui détient plus d'un vingtième du marché canadien des FNB, apporte sa part de nouveauté avec le lancement du fonds Indice d'initiés canadiens, qui tente de profiter de l'intérêt que démontrent les dirigeants dans leur propre entreprise en les imitant. Ce fonds dont le code boursier est HII calque l'indice d'INK Research qui regroupe 50 actions de la Bourse de Toronto qui font l'objet d'un volume significatif d'achat et de détention par des initiés. Une étude récente menée en Afrique du Sud confirme d'ailleurs que les achats d'actions de ces détenteurs d'informations privilégiées présagent généralement des gains boursiers, en ce cas de plus de 24 % dans les quatre mois suivant ces démonstrations de confiance. Le jeune fonds affiche une avance de 10 % en moins de deux mois d'existence. Les frais de gestion sont de 0,65 % par année.

Protection contre la hausse des taux

Le groupe torontois BlackRock, présent dans le paysage canadien des FNB depuis les premiers jours, propose pour sa part une protection contre une éventuelle hausse des taux d'intérêt au Canada avec l'iShares Short Term Strategic Fixed Income, dont le symbole boursier est XSI. Ce nouveau fonds mise sur une bonne diversification pour limiter l'exposition au risque des taux d'intérêt. Pour ce faire, il investit principalement dans différents autres FNB du groupe, tant canadiens que mondiaux (mais couverts pour le risque de change), qui procurent une exposition aux titres à revenu fixe. On y retrouve présentement environ 60 % de FNB d'obligations canadiennes, 30 % d'un FNB d'obligations échangé au Canada qui investit dans des obligations à haut rendement aux États-Unis, et 10 % en FNB axés sur les marchés émergents et européens. Ce jeune fonds affiche un rendement courant de 3,9 % en Bourse. Les frais de gestion sont de 0,5 %.

Investir dans les infrastructures

La Caisse de dépôt et placement du Québec rappelait la semaine dernière son penchant pour les placements dans les infrastructures qui affichent des rendements supérieurs aux catégories traditionnelles comme les actions et les obligations depuis 10 ans et pour un risque moindre. Le fonds Active Utility & Infrastructure de la firme First Asset est un portefeuille activement géré composé principalement de titres de capitaux propres d'émetteurs qui tirent leur revenu de la distribution, de gros ou de détail, de pétrole, de gaz naturel ou d'électricité. Le fonds, qui poursuit les activités du fonds fermé Pipes & Power Income Trust, a une belle feuille de route avec un rendement de 12,5 % sur 5 ans, comparé à 9,8 % pour son indice de référence. Les frais de gestion sont de 0,65 %.

Les géants de l'énergie

Un intérêt à profiter du repli des grandes pétrolières pour collectionner les actions de BP, Statoil, Exxon ou PetroChina ? Le nouveau fonds Energy Giants Covered Call investit dans les 15 plus grosses entreprises étrangères du secteur énergétique. Le fonds équipondéré est offert avec ou sans couverture pour le risque de change, sous les symboles boursiers respectifs NXF et NXF/B. Considérant que le dollar canadien est lui-même probablement à son plus bas, plusieurs experts recommandent présentement la protection pour le risque de devise. Les frais de gestion sont de 0,65 % en tous les cas.

Gros dividendes américains

BMO Gestion d'actifs a lancé de son côté une nouvelle catégorie de parts en dollars américains de son FNB nommé « vente d'options d'achat couvertes de dividendes élevés de sociétés américaines ». Ce fonds, dont le symbole boursier est ZWH.U veut faciliter la tâche aux Canadiens qui désirent utiliser des dollars américains pour investir. « Les FNB qui sont cotés en Bourse au Canada, mais offerts en dollars américains, procurent un accès facile et des solutions fiscales efficaces aux investisseurs qui veulent une exposition à des titres américains », explique Kevin Gopaul, chef des placements et premier vice-président, BMO Gestion d'actifs. Des frais de 0,65 % s'appliquent.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer