• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Entreprises 
  • > Le titre de Papa John's bondit après la démission de son fondateur pour propos racistes 

Le titre de Papa John's bondit après la démission de son fondateur pour propos racistes

Le fondateur de Papa John's Pizza a démissionné... (Photo Danny Moloshok, Archives Reuters)

Agrandir

Le fondateur de Papa John's Pizza a démissionné de son poste de PDG pour avoir tenu des propos racistes.

Photo Danny Moloshok, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le titre de la chaîne de restauration rapide Papa John's a bondi jeudi à Wall Street après la démission de la tête du conseil d'administration de son fondateur John Schnatter, accusé d'avoir tenu des propos racistes.

À la clôture, le titre a gagné 11,05% à 53,67 $ dans un marché en hausse.

Le fondateur et ancien PDG de l'entreprise spécialisée dans la pizza, John Schnatter, a démissionné de son poste de président du conseil d'administration, avait indiqué mercredi soir le groupe dans un communiqué.

Un nouveau président sera élu « dans les prochaines semaines », avait précisé l'entreprise.

Cette annonce est intervenue peu après la publication d'un article dans Forbes indiquant que M. Schnatter avait utilisé le très explosif « mot commençant par N », à savoir « Nigger », à l'occasion d'une conférence téléphonique en mai.

Les commentaires jugés discriminatoires de M. Schnatter étaient liés à une précédente prise de parole du fondateur de la chaîne de restauration rapide en décembre, qui avait déjà suscité la controverse.

Il avait alors tenu des propos considérés comme étant racistes à l'encontre des joueurs de football américain noirs qui protestaient contre la multiplication des brutalités policières contre des hommes noirs non armés en ne se levant pas lors du traditionnel hymne national avant les rencontres sportives.

Ces propos avaient à l'époque déjà abouti à la démission de M. Schnatter de son poste de PDG de Papa John's.

L'utilisation du mot « Nigger » est extrêmement sensible aux États-Unis. Elle a également coûté, fin juin, son poste au principal porte-parole de Netflix, Jonathan Friedland, qui l'avait utilisé deux fois lors de réunions avec des employés.

Cette nouvelle polémique autour de M. Schnatter l'a également contraint à quitter le conseil de surveillance de l'université de Louisville, dont il faisait partie, a indiqué mercredi le président de ce conseil, David Grissom.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer