L'Oréal confirme ses objectifs

Le groupe de cosmétiques L'Oréal a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse... (PHOTO ERIC GAILLARD, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ERIC GAILLARD, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Le groupe de cosmétiques L'Oréal a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 1,8 % au premier trimestre à 6,55 milliards d'euros, grâce à une croissance dans toutes ses divisions et en particulier dans les produits grand public, qui pèsent près de la moitié des ventes.

À périmètre et changes constants, la croissance du chiffre d'affaires atteint 4,2 %, les ventes ayant été pénalisées par un effet de change négatif (-2,8 %). À changes constants, la croissance s'établit à 4,6 %, selon un communiqué.

Le PDG de L'Oréal, Jean-Paul Agon, cité dans le communiqué, a salué un premier trimestre « solide ». « Toutes nos divisions et zones géographiques sont en croissance », a-t-il souligné.

M. Agon a relevé que l'environnement économique et monétaire « demeurait volatil ». Mais il s'est dit « confiant dans la puissance ''des'' innovations » du groupe et « dans le développement international de ''ses'' marques » notamment.

Dans ce contexte, le PDG a confirmé les objectifs annuels de L'Oréal de « surperformer le marché cosmétique en 2016 » et de réaliser « une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats ».

Les ventes du premier trimestre, au-dessus du consensus établi par l'agence Bloomberg qui se situait à 6,49 milliards, ont en particulier été tirées par la division des Produits grand public qui « réalise son meilleur premier trimestre depuis près de trois ans », a souligné le groupe. En totalisant 3,1 milliards d'euros, cette division enregistre une croissance de 3,9 % en données comparables.

L'Oréal a annoncé, dans un communiqué séparé, la nomination d'un nouveau directeur général des Produits grand public à compter du 1er septembre. Alexis Perakis-Valat, qui dirige actuellement la zone Asie-Pacique, remplacera à la tête de la division Marc Menesguen qui prendra sa retraite début 2017.

Les trois autres divisions cosmétiques ont progressé, notamment la division Luxe (1,8 milliard d'euros) avec une croissance de 5,4 % en données comparables. Le pôle luxe a pâti d'un « marché très difficile à Hong Kong », mais a bénéficié de sa performance en Chine où sa progression est « deux fois supérieure à celle du marché », note L'Oréal. Les Produits professionnels et la Cosmétique active sont en croissance de respectivement 2,5 % et 4,5 %, toujours en données comparables.

Par grandes zones géographiques, l'Europe de l'Ouest « demeure solide » (+2 % en comparable) et l'Amérique du Nord « confirme sa dynamique » (+4,3 %),  a indiqué M. Agon.

Dans les « Nouveaux marchés », qui pèsent 38 % du total des ventes, la croissance organique s'est élevée à 6,1 %, avec notamment l'Amérique latine à +8,5 % en comparable, malgré la situation économique au Brésil, et l'Europe de l'Est à +9,5 % en comparable.

Enfin, L'Oréal a mis l'accent sur son « accélération numérique » qui « se traduit ce trimestre encore par la forte progression [des] ventes en commerce électronique à +35 % à fin mars », a indiqué la directrice de la communication financière Sophie Gasperment dans une conférence téléphonique.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer