Best Buy dévoile des résultats décevants

Best Buy a dévoilé jeudi des résultats trimestriels jugés décevants, en plus de... (Photo Archives Reuters)

Agrandir

Photo Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
NEW YORK

Best Buy a dévoilé jeudi des résultats trimestriels jugés décevants, en plus de lancer un avertissement sur ses résultats à venir pour la lucrative saison du magasinage des Fêtes, évoquant la pression sur ses prix et la féroce concurrence des détaillants électroniques.

Le détaillant de biens électroniques a dit s'attendre à des revenus «pratiquement stables» pour son quatrième trimestre.

La société de Richfield, au Minnesota, a fait état d'un bénéfice du troisième trimestre en hausse de 16,8 % à 125 millions $ US, soit 36 cents US par action.

Le bénéfice ajusté pour exclure les éléments non récurrents s'est chiffré à 41 cents US par action, ce qui a surpassé les attentes des analystes de Wall Street. Ces derniers misaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 35 cents US par action, selon les prévisions recueillies par Zacks Investments Research.

Mais Best Buy a vu ses revenus diminuer de 2,4 % au plus récent trimestre, pour s'établir à 8,82 milliards $ US, ce qui n'a pas répondu aux attentes des analystes. Ceux-ci visaient un chiffre d'affaires de 8,84 milliards $ US.

En outre, le détaillant a indiqué que les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an avaient progressé de 0,5 %. Les analystes s'attendaient plutôt à ce que cette donnée - un indicateur clé de la santé d'un détaillant - réalise une croissance de 1,2 %.

La croissance des ventes dans le secteur de l'informatique et des appareils électroménagers a été contrebalancée par la faiblesse des ventes de tablettes électroniques, de téléphones cellulaires et d'appareils photographiques numériques, a précisé Best Buy. En outre, le détaillant a souligné que les revenus de son secteur des services avaient reculé.

Le chiffre d'affaires des activités internationales a plongé, notamment en raison d'une réduction du nombre de magasins au Canada et de la vigueur du dollar américain.

Même si l'action de Best Buy a été malmenée après le dévoilement des résultats - elle cédait momentanément plus de huit % jeudi matin -, plusieurs analystes ont jugé que les résultats étaient positifs dans l'ensemble, puisque l'entreprise évolue dans un environnement concurrentiel difficile et continue de s'y adapter.

L'analyste David Schick, de la firme Stifel, a estimé dans une note aux investisseurs que la réaction du marché avait été «un peu exagérée» et a souligné que les prévisions de Best Buy comprenaient des investissements dans des initiatives de croissance.

L'action de Best Buy s'échangeait jeudi après-midi à 30,52 $ US à la Bourse de New York, en baisse de 81 cents US, soit 2,6 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer