Perte de 36,5 millions pour TVA

Les revenus de TVA ont toutefois bondi de... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les revenus de TVA ont toutefois bondi de 46,5% pour s'établir à 138,5 millions, notamment grâce à diverses redevances, services publicitaires ainsi que son nouveau secteur des services cinématographiques et audiovisuels.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Groupe TVA (T.TVA.B) a creusé sa perte nette au troisième trimestre, période où la société a notamment enregistré une charge de dépréciation non monétaire de 60,1 millions.

La filiale de Québecor Média a dévoilé lundi une perte nette attribuable aux actionnaires de 36,5 millions, ou 84 cents par action, par rapport à 35,7 millions, ou 1,50 $ par action, à la même période l'an dernier.

Ses revenus ont toutefois bondi de 46,5% pour s'établir à 138,5 millions, notamment grâce à diverses redevances, services publicitaires ainsi que son nouveau secteur des services cinématographiques et audiovisuels.

Compte tenu des «conditions de marché» dans le secteur télévisuel, Groupe TVA en est venu à la conclusion que la valeur d'une licence de télédiffusion n'était pas recouvrable, expliquant la charge de 60,1 millions.

Son bénéfice d'exploitation ajusté a quant à lui plus que quadruplé, à 30,8 millions, alors qu'il avait été de 7,6 millions lors du troisième trimestre de l'exercice précédent.

La présidente et chef de la direction de Groupe TVA, Julie Tremblay, a expliqué cette progression par l'apport des activités des services cinématographiques et audiovisuels - qui regroupent Vision Globale et ses filiales.

«L'intégration de cette acquisition aux opérations jumelée au potentiel de croissance de ce secteur d'activités s'inscrivent dans notre objectif de réduire notre dépendance aux fluctuations des revenus publicitaires», a-t-elle souligné.

Du côté des activités de la production et de la télédiffusion, le bénéfice d'exploitation ajusté a été de 19,5 millions, en hausse de 14,7 millions, un résultat que Groupe TVA a attribué à la contribution de sa chaîne TVA Sports.

Les magazines, qui regroupent les activités des publications acquises auprès de Transcontinental (T.TCL.A) en avril dernier, ont affiché un bénéfice d'exploitation ajusté de 3,7 millions. À la même période en 2014, il avait été de 890 000$.

Pour sa part, le secteur des services cinématographiques et audiovisuels a dégagé un bénéfice d'exploitation de 7,6 millions.

La performance trimestrielle de Groupe TVA a dépassé les attentes de l'analyste Haran Posner, de RBC Marchés des capitaux, qui tablait sur des revenus de 138 millions et un bénéfice d'exploitation ajusté de 14 millions.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer